Samedi 24 février 2018

Une université berlinoise part à la recherche de biens spoliés

Par Marine Vazzoler · lejournaldesarts.fr

Le 14 mars 2017

BERLIN (ALLEMAGNE) [14.03.17] – Des chercheurs de la Freie Universität de Berlin vont travailler avec les héritiers du collectionneur Rudolf Mosse afin de localiser les œuvres que les nazis ont confisquées à la famille du collectionneur pendant la Seconde Guerre mondiale.

Lorsque les nazis ont pris le pouvoir en Allemagne en 1933, la famille de Rudolf Mosse s’est exilée en France. L’homme, décédé en 1920, était un éditeur et collectionneur juif connu à Berlin. Il a laissé à sa fille Felicia une collection d’œuvres d’art dont des bronzes du Bénin, des œuvres datant de l’Egypte antique et des peintures réalistes du début du XXe siècle. Ces œuvres furent récupérées par les nazis, vendues, dispersées.

C’est pour tenter de comprendre ce qu’il est advenu de cette collection et dans quelles circonstances elle a disparu que les ayants droit de Rudolf Mosse et la Freie Universität de Berlin se sont associés.

Le projet, nommé Mosse Art Research Initiative (MARI) et qui rassemble des établissements publics et privés, devrait prendre fin en 2019. C’est la German Lost Art Foundation (Fondation Allemande pour l’Art Perdu) qui finance en partie cette coopération (avec l’aide du Mosse Art Restitution Project). La fondation fut créée en 2015 par le gouvernement allemand afin d’identifier et de retrouver les objets et tableaux spoliés par le régime nazi pendant la Seconde Guerre mondiale. C’est la première fois qu’elle finance un tel projet, comme le rapporte un article du New York Times.

Outre les héritiers de Rudolf Mosse et les équipes de l’université de Berlin, d’autres établissements ont décidé de se joindre au projet dont la Kulturstiftung der Länder (la fondation culturelle des Länder), les Musées d’Etat de Berlin – Fondation du patrimoine culturel Prusse, la fondation du Musée Juif de Berlin et les Archives Nationales de Berlin…

L’objectif de cette coopération est de recenser puis localiser les œuvres qui appartenaient à la famille Mosse. Les recherches seront mises en ligne régulièrement sur le futur site du MARI. Au terme de ces deux années de travaux, les fondateurs du projet espèrent pouvoir tirer des conclusions plus générales sur le système de confiscation de biens culturels lors de la période nazie et idéalement, organiser une exposition avec les œuvres de la collection Mosse qui auront été retrouvées.

En savoir plus
- Le site de The Mousse Art Restitution Project : www.mosseartproject.com
- Communiqué de la Freie Universität de Berlin (L'université libre de Berlin) : www.fu-berlin.de

Légende Photo :
Sculpture restituée à la famille Mosse : Reinhold Begas (1831-1911), Susanna, 1869/72, 127 x 91 x 67 cm, National Gallery, Berlin © Photo Stanislav Kozlovskiy - 2011- Photo sous Licence Domaine public

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque