Dimanche 15 septembre 2019

Une semaine de ventes publiques parisienne à 70 millions d’euros

Par Marie Potard · lejournaldesarts.fr

Le 9 juin 2014 - 551 mots

PARIS [09.06.14] - Tandis que les ventes d’art impressionniste et moderne continuent à gagner du terrain, celles d’art contemporain étaient plus à la peine, victimes d’œuvres en deçà des attentes du public, qui ne convoite que le meilleur.

Pour leurs ventes du soir d’art impressionniste et moderne (en mars pour Christie’s), Sotheby’s et Artcurial ont totalisé à elle deux 28,3 millions d’euros, soit 6 millions de plus que l’an passé. Sotheby’s mène largement avec 23,8 millions d’euros, un record historique pour Paris, dépassant son estimation haute fixée à 20 millions d’euros. Son score est en partie dû à une œuvre inédite sur le marché, Portrait de Paul Alexandre (1911), de Modigliani, adjugé 13,5 millions d’euros (est. 5 à 8 millions d’euros), un record pour un tableau de l’artiste en France et la plus forte adjudication de la semaine. Artcurial récolte 4,5 millions d’euros pour sa vente du 3 juin. C’est mieux que l’an passé (2,6 millions d’euros) mais c’est un peu en deçà de son estimation basse (4,7). Sur ses 4 « Top lots », seul Voiliers dans le bassin de Deauville, de Raoul Dufy, s’est vendu, pour 485 400 euros, dans la fourchette de son estimation.

Les ventes d’art contemporain sont plus contrastées, avec un léger fléchissement par rapport à l’an passé. Sotheby’s, Christie’s et Artcurial totalisent 41,8 millions d’euros pour leurs ventes du soir contre 54,5 en 2013. Sotheby’s continue à monter en puissance avec un produit global de 22,7 millions d’euros, dépassant largement son estimation haute établie à 17 millions, grâce à la qualité des œuvres présentées, ne ravalant que 2 lots sur les 28 proposés. La monumentale Composition 1950, de Nicolas de Staël obtient le plus fort prix avec 4,2 millions d’euros (est. 2,5 à 3,5 M€). Artcurial ne s’en sort pas trop mal avec un résultat de 9,5 millions d’euros, dans la fourchette de son estimation (est. 8,1 à 11,3), cédant toutes les œuvres de Chu Teh-Chun et Zao Wou-Ki. La sélection moins drastique chez Christie’s, avec des œuvres de moindre qualité, lui a porté préjudice : elle reste en dessous de son estimation basse (11,7 millions) avec 9,6 millions d’euros récoltés. Les lots mis en avant n’ont pas décollé de leur estimation basse, comme Yagenko (1989), de Kazuo Shiraga, adjugé 1 million d’euros, ou alors n’ont pas trouvés preneur, telles plusieurs œuvres de Nicolas de Staël.

ART IMRESSIONNISTE ET MODERNE
Sotheby’s, le 4 juin
Estimation : 14 à 20 M€
Résultats : 23,8 M€
Nombre de lots vendus : 54 sur 68
Taux de vente : 79,4 %

IMRESSIONNISTE ET MODERNE I
Artcurial, le 3 juin
Estimation : 4,7 à 6,4 M€
Résultats : 4,5 M€
Nombre de lots vendus : 29 sur 39
Taux de vente : 74 %

POST-WAR & CONTEMPORAIN I
Artcurial, le 3 juin
Estimation : 8,1 à 11,3M€
Résultats : 9,5 M€
Nombre de lots vendus : 30 sur 37
Taux de vente : 81 %

ART CONTEMPORAIN VENTE DU SOIR
Sotheby’s, le 3 juin
Estimation : 12 à 17M€
Résultats : 22,7 M€
Nombre de lots vendus : 26 sur 28
Taux de vente : 92,8 %

ART CONTEMPORAIN VENTE DU SOIR
Christie’s, le 4 juin
Estimation : 11,7 à 16,7M€
Résultats : 9,6 M€
Nombre de lots vendus : 29 sur 43
Taux de vente : 67,4 %

Légende photo

Amedeo Modigliani, Portrait de Paul Alexandre (1911-1912) - Huile sur toile - 92 x 60 cm - Estimation 5 000 000 / 8 000 000 € - Vendu 13 537 000 € - Vente du 04 juin 2014, Paris - Photo www.sothebys.com 

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque