Jeudi 20 septembre 2018

Une sculpture solaire et interactive

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 19 juin 2008 - 254 mots

CAMBRIDGE (CANADA) [19.06.08] – Une sculpture lumineuse, fonctionnant à l’énergie solaire et évoluant au rythme d’une partition interactive, sera érigée lors du solstice d’été dans la ville de Cambridge, Ontario.

'Solar Collector'%26copy; D.R

Pour répondre à une commande de la région de Waterloo dans l’Ontario, les designers et artistes « technologiques » Rob, Matt et Susan Gorbet ont imaginé la sculpture Solar Collector : composées de 12 tiges métalliques ornées de panneaux solaires et plantées dans le sol, elle tire son énergie du soleil pour s’illuminer la nuit venue. La disposition des tiges correspond à la course du soleil tout au long de l’année, afin d’optimiser l’absorption d’énergie solaire, mais aussi pour rendre hommage aux astres.

Ses créateurs la comparent à un Stonehenge moderne : « avec son alignement sur les astres, la sculpture évoque quelque chose de profond, d’ancien, qui rappelle l’homme néolithique. » Et pour mieux évoquer Stonehenge, l’inauguration de l’œuvre aura lieu au solstice d’été, le 21 juin 2008.

Chaque tige métallique comporte trois panneaux solaires et trois jeux de lumières différents : les 12 tiges réunies forment une chorégraphie lumineuse, orchestrée via internet. Les créateurs de Solar Collector jugeaient cette interactivité fondamentale : « Puisque c’est une commande publique, il était important pour nous que l’œuvre soit accessible au public. » Un site internet sera mis en place dès l’inauguration et permettra aux internautes de composer une partition lumineuse à partir d’un simple programme musical. Chaque soir seront jouées les différentes créations des internautes jusqu’à ce que l’œuvre n’ait plus d’énergie. (source www.cbc.ca)

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque