Dimanche 24 octobre 2021

Une présidente à la tête de l’établissement public de coopération culturelle Bibracte

Par Amélie Du Fretay · lejournaldesarts.fr

Le 19 décembre 2013 - 358 mots

GLUX-EN-GLENNE (BOURGOGNE) [19.12.13] – Wanda Diébolt a été nommée à la tête du complexe archéologique gallo-romain situé dans le Morvan en remplacement de Jacques Fournet, président depuis 2001.

Selon le jdc.fr Wanda Diébolt est la nouvelle présidente de l’établissement de coopération culturelle Bibracte située dans le Morvan, à Saint-Léger-sous-Beuvray. Elle remplace Jacques Fournet qui avait été nommé à sa tête en 2001. Il a été notamment à l’origine du changement de statut de l’établissement en 2008. Il a également supervisé le projet de développement du site archéologique et les importants travaux intervenus ces dernières années, notamment l’agrandissement du Centre de recherche et la rénovation du musée.

Wanda Diébolt n’est pas étrangère à cet établissement. Elle était sous-directrice de l’archéologie de 1992 à 1996 au moment de l’inauguration du musée, puis directrice du patrimoine au ministère de la Culture de 2000 à 2003. Agrégée de lettres classiques et énarque (1981-1983), elle a effectué toute sa carrière dans la fonction publique, et a été administratrice générale du Musée du Louvre de 1997 à 2000. Elle est aujourd’hui secrétaire générale de l’Agence universitaire de la Francophonie, et membre de la commission nationale française pour l’UNESCO.

L’établissement Bibracte est installé sur une ancienne cité gauloise du même nom. Cette dernière était la capitale du peuple Celtes des Eduens, actif au Ier siècle avant Jésus-Christ. Enclose par un mur d’enceinte, on estime sa population à son apogée entre 5 000 et 20 000 habitants. Vercingétorix y fut proclamé chef de la coalition gauloise en 52 avant Jésus-Christ. Les fouilles ont mis au jour des fortifications, des portes et des bâtiments publics. Bibracte est considéré aujourd’hui comme un site archéologique de référence pour l’étude de la civilisation celtique.

C’est à la fois un site archéologique, un musée inauguré en 1995 présentant une synthèse de la civilisation celtique à travers l’Europe, et un centre européen de recherche et de formation consacré à l’archéologie. Le premier étage du musée a été rénové en profondeur en 2011. Il présente l’histoire des techniques, de l’urbanisation, de l’agriculture, du commerce et de l’art celtique. Le rez-de-chaussée, réhabilité en 2013, s’attache à expliciter le site de Bibracte et sa romanisation.

Légende photo

La porte du Rebout au site archéologique de Bibracte en Bourgogne - source Wikimedia

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque