Samedi 21 septembre 2019

Une association qui demandait l’interdiction de toute reproduction de Piss Christ, déboutée en justice

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 22 avril 2011 - 247 mots

AVIGNON [22.04.11] – L’association catholique AGRIF a été déboutée de sa demande de retrait de reproduction de l’oeuvre controversée d’Andres Serrano, Piss Christ.

lle a même été condamnée par le tribunal d’Avignon à verser à la collection Lambert des dommages et intérêts.

Par ordonnance du 20 avril 2011, le juge des référés du tribunal de grande instance d’Avignon a débouté de sa demande l’Alliance générale contre le racisme et pour le respect de l’identité française et chrétienne. Celle-ci souhaitait que la Collection Lambert soit condamnée à retirer l’œuvre Piss Christ de son site internet et de sa campagne publicitaire.

Représentant un crucifix dans de l’urine, cette photographie devenue célèbre depuis, est présentée en Avignon dans le cadre d’une exposition, intitulée Je crois aux miracles et proposée par la Collection Lambert. Pour les catholiques traditionalistes de l’AGRIF, cette œuvre et ses reproductions sont attentatoires à leur foi et à leur dignité. Mais, le tribunal en a décidé autrement, en rejetant leurs prétentions.

La Cour a considéré que l’intention de l’artiste Andres Serrano n’était pas de porter atteinte à la religion catholique. Par contre, elle a estimé que l’action intentée était constitutive d’un réel préjudice. L’AGRIF a donc été contrainte de verser à la Collection Lambert la somme de 8 000 euros en réparation du dommage causé. L’AGRIF entend faire appel de ce jugement. La Collection Lambert, quant à elle, se félicite de cette décision et de ce désaveu intervenus quelques jours seulement après le vandalisme de Piss Christ.

Légende photo

La Collection Lambert - Hôtel Caumont, Avignon - © photo Véronique PAGNIER - 2009 - source Wikipedia

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque