Samedi 15 décembre 2018

Un trafic de faux tableaux démantelé en Italie

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 23 mars 2010 - 258 mots

BERGAME (ITALIE) [23.03.10] – Huit personnes sont accusées de recel et de fraude dans le cadre d’un trafic de faux tableaux, démantelé après une enquête menée par la police de Bergame.

Des œuvres de contrefaçon parmi lesquelles des copies de Giorgio de Chirico (1888-1978) et du peintre et graveur italien Emilio Vendova (1919-2006) ont été saisies par la police de Bergame – ville du nord de l’Italie à 50 km de Milan – et un laboratoire clandestin de contrefaçons de tableaux localisé, signale le journal local Il Giorno.

L’enquête commence en avril 2009 après les révélations d’un des suspects qui avait pour mission de copier des œuvres réalisées par des artistes de renommée mondiale. Les copies étaient ensuite revendues à des amateurs pour quelques centaines d’euros.

L’homme avait remarqué que l’un de « ses faux » a été présenté comme œuvre originale lors d’une grande exposition internationale organisée dans une ville du nord de l’Italie et a même été publié dans un magazine.

L’enquête a révélé un trafic très prospère habilement mené par les malfaiteurs. Les acheteurs, des amateurs d’art peu méfiants, étaient convaincus de l’authenticité des œuvres – qui n’ont en fait aucune valeur artistique –, les trafiquants, peu scrupuleux, appuyant leur discours avec de faux certificats d’authenticité.

Les huit suspects – des hommes d’affaires, des entrepreneurs, des avocats et des fonctionnaires qui grâce à leurs activités pouvaient transporter des œuvres d’art sans trop susciter de soupçons – sont accusés à divers titres : commercialisation d’œuvres de contrefaçon, fraude et recels de biens volés, notamment des diamants.

Légende photo

Deux membres de la police italienne- photographe : MatthiasKabel - Licence Creative Common 3.0

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque