Un port franc pour les œuvres d’art sur l'île Seguin ?

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 15 juin 2009

PARIS [15.06.09] – L’île Seguin pourrait accueillir un port franc permettant aux œuvres d’art de ne pas être soumises aux taxes d’importations tant qu’elles ne sortent pas de l’Union Européenne.

Daniel Janicot, missionné par le président du conseil général des Hauts-de-Seine pour poser les fondements de la future « Vallée de la culture » qui comprend l’île Seguin, annonce que le centre de création contemporaine en plus d’être un espace de collection et d’exposition pourrait être un port franc pour les œuvres d’art.

Il s’agirait de ne pas soumettre aux taxes d’importation les œuvres qui y sont commercialisées si elles ne sortent pas de l’Union Européenne. Ce type de mesure est régulièrement réclamé par les acteurs du marché de l’art pour dynamiser la scène française.

Daniel Janicot déclare : « Ce serait une première en France. [...] Le but est de faire de Paris une place plus attractive pour les marchands internationaux », rapporte le New York Times.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque