Mercredi 12 décembre 2018

Un orchestre de Syriens expatriés inaugurera la Documenta à Athènes

Par LeJournaldesArts.fr (avec AFP) · lejournaldesarts.fr

Le 22 mars 2017 - 366 mots

ATHÈNES (GRÈCE) [21.03.17] - L'orchestre philharmonique des Syriens expatriés (SEPO), dont la majorité des membres ont fui leur pays en raison de la guerre, participera à l'ouverture le 8 avril à Athènes de la Documenta, prestigieuse exposition d'art contemporain, ont indiqué mardi les organisateurs.

En coopération avec l'orchestre grec d'Athènes, le SEPO présentera la troisième symphonie du compositeur polonais Henryk Mikolaj Górecki au Palais de la musique d'Athènes, dans le cadre de l'inauguration de la Documenta, qui se tient cette année entre Athènes et Kassel, en Allemagne. Fondé en 2013 en Allemagne par le musicien d'Alep Raed Jazbeh, le SEPO vise à rassembler la diaspora syrienne.

La Documenta, organisée tous les cinq ans, se tient depuis 1955 à Kassel mais sa 14e édition se tiendra cette année pour la première fois entre Athènes et Kassel. « Pour la première fois », la Documenta est organisée hors des frontières allemandes, et Athènes «en profite largement», a indiqué le maire d'Athènes Georges Kaminis lors d'une conférence de presse. « Cette première (...) sera un beau voyage pour l'expression artistique sociale » dans la conjoncture actuelle, a souligné Georges Kaminis.

La mairie s'attend à « plus de 6.500 visiteurs dont des professionnels et journalistes » lors de l'ouverture de l'expo à Athènes, qui doit durer jusqu'à la mi-juin avant que Kassel prenne le relais jusqu'à sa fermeture début septembre. Ayant comme thématique « Apprendre d'Athènes », la Documenta veut jeter la lumière sur les aspects de la crise économique et les migrations, « des problèmes grecs qui sont devenus des problèmes européens », selon les organisateurs.

Parmi les visiteurs figureront environ « un millier de représentants des médias internationaux » et plus de 160 artistes étrangers, a précisé le directeur artistique, Adam Szymczyk. « Si on ajoute les personnes impliquées dans cette organisation, nous parlons d'un nombre énorme de participants (...), la preuve d'un intérêt immense, un très bon signe », a-t-il ajouté. Selon lui, l'objectif est « d'ouvrir la procédure d'apprentissage et de parler d'Athènes en ayant comme prétexte la Documenta. »

Soutenue par une équipe importante de curateurs et dotée d'un budget de 34 millions d'euros, dont des fonds d'organisations publiques, la Documenta comprendra des expositions, concerts, films ou happenings, tenus dans l'espace public ou dans des institutions publiques à Athènes et Kassel.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque