Un nouveau musée au Jardin des Plantes

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 15 février 2008 - 209 mots

PARIS [15.02.2008] - Le Museum National d%26rsquo;Histoire Naturelle vient d%26rsquo;ouvrir un espace mus%26eacute;ographique, consacr%26eacute; aux quatre si%26egrave;cles d%26rsquo;%26eacute;pop%26eacute;e scientifique du jardin des plantes.

« Offrir aux visiteurs une clé d’entrée au jardin des plantes. » Tel est l’objectif désormais fixé à l’Hôtel de Magny. Les trois pièces du rez-de-chaussée de l’ancien siège de la direction du Museum National d’Histoire Naturelle ont été réaménagées pour accueillir des expositions temporaires (dont la fameuse collection d’aquarelles peintes sur vélins du Museum) et une exposition permanente consacrée à l’histoire de cet établissement créé en 1739.

Divers documents de l’époque, des statues et des tableaux le tout complété de textes courts, permettent aux visiteurs de revivre les premiers siècles de cet hôtel particulier qui a été construit en 1650, « en dehors des limites du jardin du Roy », puis racheté en 1789, par l’intendant de l’établissement, Louis-Marie Leclerc, comte de Buffon. Une remontée dans le temps d’autant plus passionnante que le Jardin des plantes est, avec le Collège de France, le seul lieu d’inspiration royale préservé pendant la révolution française de 1789. Il était également logique que la première exposition temporaire soit consacrée à Buffon, savant, écrivain, philosophe, sylviculteur, industriel et homme de salon qui a laissé derrière lui une immense œuvre naturaliste.

 
Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque