Samedi 15 décembre 2018

Un musée sur la Seconde Guerre mondiale va ouvrir dans un blockhaus allemand en Bretagne

Par Ida Simon · lejournaldesarts.fr

Le 12 avril 2017 - 354 mots

PLOUGONVELIN (BRETAGNE) [11.04.17] - Le Musée Mémoires 39-45 ouvrira le 27 mai prochain dans un blockhaus allemand à Plougonvelin (Finistère). Fondé à l’initiative de deux frères collectionneurs de témoignages locaux de la Seconde Guerre mondiale, le lieu privé présente une muséographie originale.

Le 27 mai prochain, le Musée Mémoires 39-45 ouvre à Plougonvelin à l’intérieur du blockhaus de Keromnès. L’ancien poste de tir et de commandement allemand, propriété de l’armée française après la guerre, avait été cédé en 2012 à la commune bretonne. Quatre ans plus tard, le bloc de béton de 500 m2 est loué pour vingt-cinq ans aux frères Aurélien et Clément Coquil qui le rénovent et y installent un musée.

Lieu de mémoire de l’histoire locale du conflit, destiné à « sortir des généralités sur la guerre », le Musée Mémoires 39-45 révèle « la diversité des ressentis » des personnes ayant vécu à cette période en Bretagne a expliqué Aurélien Coquil au Journal des Arts. Avec l’aide d’un technicien en électronique et multimédia et d’un scénographe, tous deux « passionnés par la Seconde Guerre mondiale », les frères Coquil ont mis en espace des centaines d’objets, photographies et documents d’archives récoltés dans la région.

Les objets tirés de leur collection personnelle, qui en compte près de quatre mille, ainsi que des prêts et dons, sont répartis sur les cinq étages de l’édifice. L’étage inférieur accueille un abri de la Défense passive reconstitué pour donner aux visiteurs un aperçu visuel et sonore des bombardements de Brest en 1943. Aux deux étages suivants, des salles thématiques séparées par d’étroites coursives sont occupées par des vitrines et des outils multimédias (tablettes et casques audio) présentant des témoins matériels et des récits oraux. Les deux étages supérieurs permettent de profiter d’une vue panoramique sur l’entrée de la rade de Brest.

L’ensemble de l’opération, d’un coût de 500 000 euros, est financé à leur frais avec une aide de 25 000 euros du Crédit Agricole. Pour équilibrer les comptes, le Musée Mémoires 39-45 devra accueillir 25 000 visiteurs par an. Il est ouvert tous les jours de 10h à 18h30, huit mois par an avec un prix d’entrée de 7,50 euros.

Information
Le site Internet du Musée Mémoires 39-45 à Plougonvelin

Légende Photo :
Vestiges du mur de l'Atlantique, Plougonvelin, Bretagne © Photo Thesupermat - 2008 - Licence CC BY-SA 3.0 

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque