Un musée privé d’art urbain en 2016 à Bruxelles

Par Julie Paulais · lejournaldesarts.fr

Le 19 octobre 2015 - 264 mots

BRUXELLES (BELGIQUE) [19.10.15] – Initiative privée lancée par la galerie A.L.I.C.E., le Mima - Millennium Iconoclast Museum of Art- ouvrira ses portes en mars 2016 dans les anciennes brasseries Bellevue de Bruxelles, et présentera les nouvelles formes d’art ayant émergé à partir des années 2000.

A Bruxelles, un nouveau musée privé unique en Europe entend présenter la culture qui a émergé à l'ère d'internet. Dédié à la « culture 2.0 », le Mima, Millennium Iconoclast Museum of Art, ouvrira ses portes en mars 2016 dans les anciennes brasseries Bellevue le long du canal, s’intégrant ainsi dans le plan canal mis en place par la Région bruxelloise, révèle La Libre. Les responsables du projet espèrent atteindre 30 000 visiteurs dès la première année.

Ce nouveau musée est une initiative privée, émanant de la galerie A.L.I.C.E., d’Alice van den Abeele et Raphaël Cruyt, une galerie spécialisée en art urbain depuis dix ans, et organisatrice de la Biennale d’art urbain de Charleroi.

Sur 1 000 mètres carrés, le Mima comprendra 8 salles d'exposition et un espace polyvalent. Il sera doté d'une collection permanente et organisera deux expositions temporaires par an. L'art exposé s'inspirera des cultures musicales, graphiques, sportives, artistiques, urbaines et numériques. Une quarantaine d’œuvres, notamment de Barry McGee, Blu, Parra, Banksy, Invader, seront prêtées au musée par une association de mécènes pour son exposition permanente. L’exposition d’ouverture est intitulée « City lights » et quatre installations ont été créées pour l’occasion.

Le musée, qui ne bénéficie pas à ce stade d’aides publiques, espère atteindre 30 000 visiteurs la première année puis 50 000 par an ensuite.

Légende photo

Vue de la vieille ville, Bruxelles © Photo Sliku postavio Ssolbergj - 2008 - Licence CC BY-SA 3.0 

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque