Un musée néerlandais au cœur du conflit entre l’Ukraine et la Russie

Par Ismène Bouatouch · lejournaldesarts.fr

Le 1 juillet 2014 - 441 mots

AMSTERDAM (PAYS-BAS) [01.07.14] – Le musée néerlandais Allard Pierson se retrouve au cœur du conflit entre Kiev et Moscou, qui se disputent les objets que l’institution avait emprunté à des musées de Crimée avant que la région ne soit annexée par la Russie.

Le Musée Allard Pierson (Amsterdam) a emprunté une centaine d’objets d’art à cinq musées de Crimée pour les besoins de son exposition « Crimée : Or et secret de la mer Noire », inaugurée le 7 février 2014. Le musée néerlandais se retrouve désormais dans une situation compliquée, depuis que la péninsule de Crimée a été rattachée à la Fédération de Russie en mars 2014, soulevant une question délicate : à qui rendre les objets empruntés à la Crimée avant son annexion, Kiev ou Moscou ?

Dans un communiqué de presse daté du jeudi 26 juin 2014 et partiellement retranscrit par l’agence de presse russe ITAR-TASS, le ministère ukrainien de la Culture affirme que le ministre néerlandais des Affaires étrangères a reconnu les objets prêtés au musée Allard Pierson comme étant la propriété de l’Etat ukrainien. Le ministre précise également que « les discussions se poursuivent avec le musée Allard Pierson pour déterminer les termes juridiques de la restitution des objets à l’Ukraine ». Si elle a refusé de confirmer les affirmations du ministère ukrainien de la Culture, l’Université d’Amsterdam, administratrice du Musée Allard Pierson, ne les a pas pour autant réfutées. « Je ne peux pas les confirmer » a confié Yasha Lange, le porte-parole de l’université, à l’agence de presse russe RIA Novosti, avant de préciser, « nous sommes entrain d’examiner l’aspect juridique de l’affaire ». Ce qui est certain, c’est que les Pays-Bas, au même titre que la France et les Etats-Unis, refusent de reconnaître le rattachement de la Crimée à la Fédération de Russie, une annexion qu’ils jugent illégale.

La Crimée se déclare quant à elle prête à « saisir la Cour internationale » si l’or Scythes exposé au musée Allard Pierson devait être restitué à l’Ukraine. Andreï Malguine, le directeur du musée Travida de Simféropol, l’un des musées à l’origine du prêt, s’est indigné du possible retour des objets à l’Ukraine : « Si une telle décision est prise, elle est illégitime et infondée ». Les contrats de prêts ont été conclus directement avec les musées de Crimée, mais ils stipulent toutefois que ceux-ci appartiennent au fonds national du patrimoine ukrainien.

« Crimée : Or et secret de la mer Noire » devait se terminer le 18 mai 2014, mais le Musée Allard Pierson a décidé de prolonger l’exposition jusqu’au 31 août 2014, pour se donner le temps de trouver la solution adéquate.

Légendes photos

Musée Allard Pierson, Amsterdam, Pays-Bas - © Photo A. Bakker - 2011 - Licence CC BY 3.0

Épée de fer avec poignée d'or et fourreau d'or - (IVe siècle av. J.-C.) - Fer et or - Musée des trésors historiques, Kiev, Ukraine - ©© Photo Musée de Kiev / Courtesy Musée Allard Pierson

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque