Mercredi 16 octobre 2019

Un mois à peine après son ouverture, le Musée Thyssen de Málaga perd ses dirigeants

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 15 avril 2011 - 277 mots

MALAGA (ESPAGNE) [15.04.11] – Trois semaines après son inauguration, le musée Carmen Thyssen de Málaga rencontre déjà des difficultés. La directrice du musée et un membre de la fondation démissionnent pour protester contre la gestion de la baronne et du maire.

Le 24 mars 2011, le musée Carmen Thyssen de Málaga a été inauguré en grande cérémonie dans le Palais de Villalon. Mais, moins d’un mois après, la collection andalouse rencontre ses premières difficultés : deux de ses dirigeants ont annoncé leur démission. Il s’agit de Maria Lopez, la directrice du musée, et de Thomas Llorenz, ancien conservateur du musée de Madrid et membre du conseil d’administration de la fondation du palais. Lopez et Llorenz présentent leur démission comme un acte de protestation à l’encontre de la gouvernance du musée.

Maria Lopez et Thomas Llorenz reprochent à la baronne Carmen Thyssen-Bornemisza et au maire de Málaga leur ingérence dans la vie du musée. Ils se plaignent notamment de la nomination de Javier Ferrer en tant que gestionnaire de l’institution. Ce dernier qui fut le conseiller du maire pendant dix ans n’avait pas de véritable expérience dans le monde de l’art. Pourtant, il s’est vu confier un pouvoir de décision sur la programmation culturelle du musée.

Selon Llorenz, cette nomination est la preuve que les questions historiques et artistiques sont reléguées au second plan par les décisionnaires. En outre, toujours selon Llorenz, elle constituerait une violation de la réglementation adoptée par le ministère de la culture concernant les personnels des musées.

El Mundo annonce que Lourdes Moreno, la responsable de la fondation Picasso de Málaga, devrait reprendre la direction du musée, sous réserve de l’approbation du conseil d’administration.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque