Un historien d’art affirme que le buste de Néfertiti est un faux moderne

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 7 mai 2009

PARIS [07.05.09] – Selon un historien d’art suisse, le célèbre buste de la reine Néfertiti serait l’œuvre d’un faussaire du début du XXe siècle.

Officiellement, le buste de Néfertiti, femme du pharaon Akhenaton, de 3300 ans, a été  découvert par l'archéologue allemand Ludwig Borchardt ; mais d’après l’historien Henri Stierlin, il aurait été commandé par ce Ludwig Borchardt en question à l’artiste Gerardt Marks vers 1910. Un prince allemand aurait cru que la sculpture était un original et Borchardt n’aurait pas eu le courage d’avouer l’imposture, rapporte l’AFP.

Stierlin ne manque pas d’arguments pour soutenir sa thèse : tout d’abord, il n’y a qu’un œil sur le visage et il semblerait qu’un deuxième n’ait pas été prévu ; or cette absence aurait constitué une offense grave dans l’Egypte ancienne. De plus, les épaules ont été coupées de manière verticale, à la manière de l’Art nouveau plus que de l’art égyptien. Enfin, les archéologues qui étaient sur le site au moment où le buste a été découvert n’ont pas mentionné l’objet.

Le buste de la reine Néfertiti, conservé à l’Altes Museum de Berlin et bientôt transféré au Neues Museum de Berlin, est actuellement au cœur d’une querelle entre l’Allemagne et l’Egypte, qui réclame sa restitution depuis des années.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque