Samedi 24 février 2018

Un Gainsborough reconnu après sa vente aux enchères

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 4 juin 2009

LONDRES (ROYAUME-UNI) [04.06.09] – Après avoir acheté 1000 livres un tableau lors d’une vente aux enchères, un antiquaire londonien a découvert qu’il s’agissait d’un Gainsborough perdu depuis 1940 valant plus de 500 000 livres.

La peinture de Gainsborough intitulée « Cornad Wood » était mise en vente à Los Angeles comme une œuvre de Ruisdeal, un imitateur hollandais du maître spécialisé dans les paysages. Depuis trois ans, Philip Mould, un antiquaire londonien, s’intéressait à cette peinture pour sa ressemblance avec une œuvre similaire de Gainsborough exposée à la National Gallery.

La dernière trace de ce « Cornad Wood » datait de 1940, lors de sa vente par un galeriste de Bond Street. Depuis des décennies, la toile avait changé de mains sans qu’aucun de ses propriétaires ne s’aperçoive de sa réelle identité.

Une lettre de l’artiste confirme qu’il avait réalisé une première version du « Cornad Wood » dans sa jeunesse. Pour Philip Mould, la touche est sans aucun doute celle du jeune Thomas Gainsborough (1727-1788), rapporte le Telegraph.

Philip Mould, spécialiste depuis 22 ans des portraits anglais du 18e, a traqué tout au long de sa carrière les œuvres égarées. Il a récemment publié les détails de ses découvertes dans le livre « Sleuth : The Amazing Quest for Lost Art Treasures ».

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque