Mercredi 21 octobre 2020

Un an de prison ferme pour avoir brisé un vitrage de la chapelle Notre-Dame-du-Haut de Le Corbusier

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 18 février 2015 - 183 mots

RONCHAMP (FRANCHE-CONTE) [18.02.15] – L’auteur des actes de vandalisme à Ronchamp à la chapelle Notre-Dame-du-Haut, ouvrage majeur de Le Corbusier, écope d’un an de prison ferme.

Pour avoir vandalisé en janvier 2014 le seul vitrage signé Le Corbusier de la chapelle Notre-Dame-du-Haut, qui comprend cinquante autres fenêtres colorées, un habitant de Ronchamp âgé de 31 ans écope d’un an de prison ferme. Il aurait brisé le « vitrage de la Lune », qui représentait en verre bleu une lune aux traits anthropomorphes, dans le but de dérober l’argent du tronc de quête en béton situé dans la chapelle, qui s’est alors avéré être vide. Son complice, un jeune homme de 17 ans, avait lui été condamné à un mois de prison ferme en septembre 2014.

La procureure du tribunal correctionnel de Vesoul a déploré les « dégâts considérables » au regard de la valeur patrimoniale du site, classé monument historique, rapporte Le Moniteur. En juin, l’Association de l’Œuvre de Notre-Dame-du-Haut (AONDH) a lancé un appel aux dons pour financer la rénovation du vitrage. Les 7 500 euros nécessaires avaient alors pu être recueillis.

Légende photo

L'architecte Le Corbusier à son bureau- © Photo Susleriel - 2009 - Licence CC BY-SA 2.0

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque