Dimanche 18 février 2018

Un combat judiciaire au coeur de la fondation de Robert Motherwell

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 3 avril 2009

NEW YORK (ETATS-UNIS) [03.04.09] – La Fondation Dedalus, institution chargée du legs de l’artiste Robert Motherwell, et son ancienne vice-présidente se sont attaqués mutuellement en justice.

Créée en 1981 pour administrer le legs de Robert Motherwell, la Fondation Dedalus se trouve au centre d’une polémique judiciaire concernant le licenciement en 2008 de Joan Banach, l’ancienne vice-présidente et membre du conseil d’administration de l’institution. Selon le New York Times, les deux camps se sont mutuellement intenté des procès le 25 mars.

Engagée en 1981 par Motherwell en tant que conservatrice de ses oeuvres, Banach explique son licenciement par les conflits existants autour de l’authenticité de certaines œuvres de l’artiste américain mort en 1991. À cause de ces désaccords, l’institution aurait ainsi mené une « campagne calomnieuse » pour la renvoyer.

De son côté, la Fondation Dedalus l’accuse d’avoir abusé de son accès à l’atelier de l’artiste et d’avoir non seulement volé quelques œuvres, mais aussi de les avoir vendus à son profit personnel. De plus, Banach serait « connue pour faire très peu, malgré son considérable salaire ».

La fondation demande 5 millions de dollars de dommages et intérêts et le retour des œuvres de Motherwell en sa possession. Joan Banach demandera des intérêts encore à déterminer et sa réintégration au poste.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque