Vendredi 23 février 2018

Un Caravage volé en 1969 « brûlé par la Mafia »

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 14 décembre 2009

ROME (ITALIE) [14.12.09] – Un tableau du Caravage, volé dans une église à Palerme en 1969, aurait été détruit dans un incendie après son vol par la Mafia. L’information a été donnée par un « repenti » lors d’un procès à Rome.

« Nativité avec Saint François et Saint Laurent » , un tableau du Caravage datant de 1609, aurait brûlé dans l’incendie d’une ferme alors qu’il était entre les mains d’un clan de la Cosa Nostra, dans les années 1980. Le Times rapporte cette information.

Volé en octobre 1969 dans l’église San Lorenzo de Palerme, le tableau figure toujours parmi les œuvres d’art recherchées par Interpol.
Au fil des années, les spéculations ont couru sur son destin : certains pensaient qu’il avait été détruit dans le tremblement de terre qui a frappé Naples en 1980, d’autres évoquaient un collectionneur italien en Afrique du Sud.

Son sort pourrait être beaucoup plus trivial : selon les informations d’un « repenti » , interrogé au cours d’un procès de mafieux qui se tient à Rome, le tableau, une fois volé et faute d’acheteur, aurait été laissé à l’abandon dans une ferme, et finalement brûlé dans un incendie.

C'est ce que prétend Gaspare Spatuzzo, tueur à gages pour le compte du clan Graviano, une des familles les plus importantes de la mafia. Filippo Graviano, le chef de famille, lui aurait avoué le sort fait à la toile en 1999.

La justice savait déjà que l’œuvre avait été volée par la mafia : en 1996, un autre homme de main du clan avait avoué avoir pris part au vol, pour le compte d’un acheteur resté mystérieux. Mais les voleurs, en détachant la toile de son cadre, avaient abîmé le tableau, et l’acheteur avait alors refusé de payer pour un tableau endommagé.

La toile est estimée à 20 millions d’euros.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque