Un autoportrait de Rembrandt authentifié en Grande-Bretagne

Par Sarah Barry · lejournaldesarts.fr

Le 20 mars 2013 - 436 mots

LONDRES (ROYAUME-UNI) [20.03.13] – Jusqu’ici attribué à un élève du maître, un portrait de Rembrandt détenu par la fondation britannique The National Trust serait en réalité de la main du fameux peintre néerlandais. Estimé à 20 millions de livres (23,4 millions d’euros), le tableau ne devrait jamais être vendu.

La fondation britannique The National Trust, qui soutient les lieux et les œuvres d’intérêt public au Royaume-Uni, vient d’annoncer qu’un portrait de Rembrandt, reçu en 2010 dans le cadre d’une succession, serait de la main du Maître et non de l’un de ses élèves, comme cela avait été avancé jusque-là. Le tableau a fait l’objet d’une nouvelle expertise par Ernst van de Wetering, grand spécialiste du peintre néerlandais ; selon lui, il s’agit d’un autoportrait réalisé en 1635, alors que Rembrandt était âgé de 29 ans.

Propriété de plusieurs princes du Liechtenstein, l’œuvre a ensuite appartenu à un collectionneur d’art britannique, avant de revenir au National Trust, qui l’expose à l’abbaye de Buckland dans le sud-ouest de l’Angleterre. Elle suscite des avis différents chez les experts ; en 1968, le Rembrandt Research Project (projet de recherche sur Rembrandt) et Horst Gerson, autre spécialiste du peintre, concluent que le tableau est signé de l’un de ses élèves.

Rembrandt est l’un des peintres les plus prolifiques de sa génération : il a réalisé près de 400 peintures et une centaine d’autoportraits. Très tôt, il enseigne à des apprentis ; ses élèves travaillent dans son atelier et l’aident à honorer ses commandes. Dès lors, il est difficile de déterminer si une œuvre est véritablement de sa main, ou s’il s’agit d’un travail uniquement de son atelier. C’est pour cette raison qu’a été créé en 1968 le Rembrandt Research Project, aujourd’hui dirigé par Ernst van de Wetering.

L’expertise de ce dernier sur le portrait de 1635 bénéficie de décennies de recherches supplémentaires, venues alimenter la compréhension du processus de conception de Rembrandt : « Au cours des 45 dernières années, nous avons acquis beaucoup plus de connaissances sur les autoportraits de Rembrandt et les variations de son style », a-t-il déclaré selon l’AFP.

Le conservateur des œuvres du National Trust, David Taylor, s’est réjoui de cette découverte : « ce portrait est dorénavant l’une de nos œuvres d’art les plus importantes et constitue le seul Rembrandt de la collection du National Trust qui compte 13.500 tableaux ». La fondation a par ailleurs tenu à rappeler que l’œuvre, estimée 20 millions de livres (23,4 millions d’euros) ne serait jamais vendue, étant donné qu’elle la détient au nom de la nation. Elle devrait prochainement être nettoyée et subir une batterie de tests scientifiques.

Légende photo

L'autoportrait de Rembrandt - source Wikipedia

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque