Mercredi 20 novembre 2019

Un an après le vol au Musée d’art moderne de la Ville de Paris

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 23 mai 2011 - 257 mots

PARIS [23.05.11] – Un an après le vol au Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris, la ville a alloué une enveloppe de 8 millions d’euros pour des travaux de mise en conformité des musées. Les tableaux sont toujours dans la nature.

Dans la nuit du 19 au 20 mai 2010, un voleur s’introduisait dans le Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris (MAMVP), en coupant simplement un cadenas et en descellant une fenêtre. Il en ressortait avec cinq toiles de maîtres sous le bras, d’une valeur estimée à plus de 100 millions d’euros. Bien que l’enquête policière n’ait pas beaucoup avancée depuis, cette effraction a permis de mettre en évidence des défaillances au niveau de la sécurité des œuvres et de la surveillance du bâtiment. Ces faiblesses ont permis de repenser la sécurité des 14 musées municipaux de Paris.

Un réaménagement d’urgence de la surveillance a été fait, en augmentant le nombre de rondes de nuit et en faisant appel à des sociétés privées de gardiennage pour le musée Carnavalet et le MAMVP. Six techniciens des services culturels ont aussi été embauchés pour encadrer les services de sécurité, selon Le Parisien.

Pour réaliser des travaux de mise en conformité des musées, la Ville de Paris a mis à disposition 8 millions d’euros. Ces mesures ont déjà des conséquences, puisque, selon Fabrice Hergott, directeur du MAMVP, les prêteurs d’œuvres sont plus rassurés. Il se dit d’ailleurs satisfait de la rapidité de la réouverture du musée après un tel incident, soit seulement trois semaines plus tard.

Légende photo

General Idea - Blue (Cobalt) PLA©EBO (1992) - Exposé dans la salle de La Fée Électricité de Raoul Dufy au musée d'art moderne de la Ville de Paris en 2010 - © photo Ludosane

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque