Mardi 18 décembre 2018

Un ancien diplomate argentin a tenté de faire passer des milliers d’objets archéologiques hors d’Iran

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 2 octobre 2009 - 189 mots

TEHERAN (IRAN) [02.10.09] – L’Iran a déclaré avoir stoppé une cargaison d’objets précieux qui s’apprêtait à sortir illégalement du pays. Un ancien diplomate argentin serait impliqué dans l’affaire.

Selon les autorités iraniennes, un ancien conseiller à l’ambassade d’Argentine à Téhéran a essayé de faire sortir du pays des milliers d’objets archéologiques.
Sebastian Zavala, qui a quitté l’Iran en juin 2009, était en poste à l’ambassade depuis plus de 7 ans. D’après le porte-parole du ministère des affaires étrangères Hassan Ghashghavi, le diplomate a inséré dans ses affaires personnelles les objets précieux, « à l’encontre de toutes les règles diplomatiques et douanières » .

Le service des douanes, alerté par l’importance et le volume de la cargaison, a procédé à une inspection, et a découvert les reliques dispersées dans 318 cartons, pour un poids total de 4 tonnes. Selon l’agence officielle de presse Isna, il s’agit « d’objets inestimables de l’héritage culturel » perse.
Des milliers de pièces de monnaies, des armes anciennes, des manuscrits, des tableaux, de la faïence et des poteries auraient été ainsi saisies.

Selon l’AFP, l’agence iranienne ne précise pas si le diplomate a été arrêté.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque