Mercredi 21 novembre 2018

Un album de dix huit portraits de la comtesse Castiglione

lejournaldesarts.fr

Le 6 janvier 2008 - 181 mots

PARIS [20.12.2007] – La collection de photographies du musée d’Orsay s’enrichie, grâce au mécénat d’entreprise, d’un album de dix huit portraits de la comtesse Castiglione, maîtresse fantasque et narcissique de l’Empereur Napoléon III.
Dès son arrivée à Paris en 1855, la Comtesse, née Olivia Oldoïni (1837-1899) fréquente l’atelier de Louis Pierson, le photographe de l’Empereur et de la Cour. Devant l’objectif,
« la  Castiglione » joue sans complexe de sa superbe en arborant des toilettes extravagantes et « sexy », à l’époque où la photographie de mode n’existait pas. Ses portraits, sous la forme de « tableaux vivant », ont été réunis en album en 1930 par le peintre et décorateur de génie Christian Bérard (1902-1949), qui l’augmenta d’un texte et de trois gouaches en hommage à la comtesse.
Cette ensemble de portraits et de dessins, pour la plus part inédits, ont rejoint les collections nationales grâce à l’investissement de l’Etat et du mécénat de HSBC France. L’opération, s’appuie sur les dispositions fiscales de la loi du 1er décembre 2003 qui complètent celles du 4 janvier 2002 favorisant l’entée dans les collections publiques d’œuvres reconnues d’intérêt patrimonial.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque