Mercredi 12 décembre 2018

Trois nouvelles arrestations dans un trafic de faux Lee Ufan

Par Nathalie Eggs · lejournaldesarts.fr

Le 21 novembre 2016 - 267 mots

SEOUL (COREE DU SUD) [21.11.16] – Deux galeristes et un faussaire ont été arrêtés à Séoul pour avoir produit et commercialisé une quarantaine de faux Lee Ufan. En juin dernier, un autre galeriste avait été inculpé, même si Lee Ufan avait nié le caractère contrefait des œuvres.

Trois personnes – un couple de galeristes et un peintre – soupçonnées d’avoir contrefait une quarantaine d’œuvres de Lee Ufan ont été arrêtées par la police de Séoul la semaine dernière, rapporte The Korea Time. Elles sont accusées d’avoir produit et distribué les contrefaçons, tirées des séries « From Point » et « From Line », entre novembre 2012 et 2014. Les deux galeristes auraient rémunéré le faussaire 240 600 euros puis auraient vendu les faux à un marchand pour environ 2,3 millions d’euros.

Une enquête avait déjà mené à l’inculpation d’une galerie en juin dernier pour avoir encaissé 1,1 million de dollars de la vente de trois faux Lee Ufan mais la police a écarté tout lien entre les deux affaires. Dans les deux cas, les faussaires ont reconnu les contrefaçons. Mais chose pour le moins étrange dans cette saga, Lee Ufan lui-même avait assuré en juin dernier que les œuvres soupçonnées fausses étaient en réalité de sa main, contredisant ainsi les analyses scientifiques effectuées.

The Korean Times rapportait au début du mois d’octobre l’intention du ministère de la Culture d’adopter une « loi sur les transactions d’œuvres d’art ». La principale disposition concernerait l’obligation, pour les galeries et les maisons de ventes aux enchères, d’obtenir une licence pour pouvoir s’installer en tant que telle et vendre des œuvres.

Légende photo

Lee Ufan © Photo Lee Ufan

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque