Trafic d’antiquités au Yemen : le ressortissant français acquitté

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 12 juin 2008

SANAA (YEMEN) [12.06.08] - Le ressortissant français, jugé au Yémen pour trafic d’antiquités, a été acquitté mercredi 11 juin. Arrêté le 2 mai, il encourrait 5 ans de prison.

Le président du tribunal de Sanaa, Abdel al-Jarrach, a acquitté Yves Lebougeois et ordonné la restitution de son passeport. Il avait été arrêté le 2 mai à l’aéroport de la capitale yéménite en possession de 31 pièces archéologiques. Assigné à résidence, il était soupçonné par les autorités de participer à un trafic d’antiquités issues des chantiers clandestins. Depuis son arrestation, Yves Lebourgeois déclarait avoir acheté ces pièces, des copies, à un collègue yéménite pour 260 euros.

Des archéologues de l’université de Sanaa ont confirmé la version du ressortissant français. L’expertise avait été ordonnée par le tribunal le 12 mai. Aucune des 31 pièces n’étaient authentiques. Les douanes avaient saisi une quinzaine de pièces de monnaie et surtout huit statuettes en bronze datant du IV° siècle après J.C.

Yves Lebourgeois résidait au Yémen où il travaillait pour le compte d’une société sous-traitante d’une succursale de Total. Plusieurs de leurs employés auraient déjà été arrêtés pour trafic d’antiquités, selon le chef du département de la protection des sites archéologiques à l'Autorité générale yéménite des Antiquités, Hisham Ali al-Thawr. Son contrat de travail étant arrivé à terme, Yves Lebourgeois rentre en France. (source : AFP)

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque