Thaddaeus Ropac ouvrira une nouvelle galerie à Pantin en octobre 2012

Par Chloé Da Fonseca · lejournaldesarts.fr

Le 22 mai 2012 - 373 mots

PARIS [22.05.12] – La galerie Thaddaeus Ropac, présente à Paris depuis 1983, inaugurera le 14 octobre 2012 un nouvel espace dédié à l’art monumental à Pantin, aux portes de la capitale. Le programme d’exposition débutera avec deux artistes majeurs de la scène artistique contemporaine : Anselm Kiefer et Joseph Beuys.

Située dans une ancienne usine de chaudronnerie du XIXe siècle composée de huit bâtiments, la future galerie Thaddaeus Ropac sera réaménagée par les architectes de Buttazoni & Associés qui avaient déjà restauré la galerie dans le quartier du Marais. D’une surface totale de 4 700 m², la galerie bénéficiera de 2 000 m² dédiés aux expositions. Il y aura également des archives et des bureaux ainsi qu’un espace polyvalent pour les spectacles de danse, les performances, les conférences et d’autres activités destinées à rapprocher le public de la scène artistique.

Destiné à l’art monumental, cet espace « donnera aux artistes l’opportunité de s’exprimer hors des contraintes spatiales habituelles ». Les expositions inaugurales, du 15 octobre 2012 au 27 janvier 2013, seront consacrées à deux artistes majeurs. Anselm Kiefer y dévoilera des œuvres inédites (installations, sculptures, peintures…) inspirées du Golem, créature issue de la mythologie juive médiévale ; et Joseph Beuys présentera une série d’œuvres liées à sa performance Ich (Ich selbst die Iphigenie), datant de 1969, une de ses œuvres « les plus fortes visuellement et les plus emblématique » se réjouit Thaddaeus Ropac. Pour la suite du programme, en février 2013, une grande manifestation mettra à l’honneur la peinture de 1980 à aujourd’hui dont le commissariat sera confié à Sir Norman Rosenthal.

Situé au Nord-Est de la capitale, Pantin offre des perspectives importantes pour la galerie Thaddaeus Ropac, notamment des collaborations possibles avec le Parc de la Villette et la Cité de la Musique. « L’extension du Palais de Tokyo, la Fondation Louis Vuitton pour la Création […] et la future Philharmonie de Paris […] vont accroître l’importance de la scène de l’art contemporain parisienne. Après Londres et Berlin, effervescentes capitales de l’art, Paris attire de plus en plus d’artistes internationaux et met sur le devant de la scène une nouvelle génération prometteuse d’artistes français. Dans ce contexte, on espère que notre nouvel espace participera à cette dynamique » s’enthousiasme la galerie.

Légende photo

Alex KATZ à la Galerie Thaddaeus Ropac - Janvier/Fevrier 2009 - © Photo Alex Katz - 2009 - Licence CC BY-SA 3.0

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque