Tête commémorative Akan

Par Marie Potard · L'ŒIL

Le 24 mars 2020 - 275 mots

Cette sculpture en terre cuite, provenant de la région de Twifo-Hemang au Ghana, sera prochainement mise en vente chez Christie’s Paris
Provenance prestigieuse
Cette tête, un portrait funéraire honorant la mémoire d’un ancêtre, a été acquise par le couple de collectionneurs américains James et Marilynn Alsdorf, le 3 novembre 1973, auprès de la Galerie Aaron Furman à New York. Pendant plus de 40 ans de vie commune, les Alsdorf ont rassemblé une prodigieuse collection privée constituée d’objets issus des quatre coins de la planète, mêlant peinture, sculpture et arts décoratifs. Grands mécènes de l’Art Institute of Chicago – James Alsdorf en a même été le président de 1975 à 1978 –, ils ont offert ou prêté des centaines d’œuvres au musée.
Main de maître
La tête ici présente, jusqu’alors inconnue, est une redécouverte dans ce corpus, « l’un des groupes stylistiques les plus célèbres pour les têtes en terre cuite Akan », indique la maison de ventes. Un visage idéalisé, une coiffure royale élaborée, un équilibre des formes, une expression sereine et un traitement particulier des yeux sont autant d’éléments caractéristiques de l’artiste dont quatre têtes seulement sont répertoriées. Parmi elles, l’une est conservée à la Fondation Dapper, à Paris, tandis qu’une autre se trouve dans les collections du Musée Barbier-Mueller, à Genève.
40 000 à 60 000 €
L’estimation attractive pourrait bien être dépassée. En juin 2017, une tête similaire, issue de l’ancienne collection Jacques Viault, a été vendue 75 000 euros par Sotheby’s Paris alors qu’en 2012 – toujours par la même maison – une autre tête en terre cuite, collectée par Karl-Heinz Krieg, pulvérisait son estimation (40 000 à 60 000 euros) pour atteindre 540 750 euros.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°733 du 1 avril 2020, avec le titre suivant : Tête commémorative Akan

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque