Mercredi 19 décembre 2018

Syncrétisme XXL

Par Stéphanie Lemoine · L'ŒIL

Le 21 décembre 2017 - 136 mots

Originaire du Chili, Inti (« soleil » en langue quechua) s’est taillé une place de choix au Panthéon mondial des street artists grâce à ses portraits chargés de symboles en format XXL.

Revendiquant le double héritage du graffiti et du muralisme chilien d’avant Pinochet, l’artiste est passé maître dans l’art de mixer mythes andins et chrétiens, et agrège dans ses personnages la complexité culturelle et l’identité métissée de l’Amérique latine. Au gré d’un tour du monde en images conçu comme une plongée dans son processus créatif, cette monographie insiste particulièrement sur la portée spirituelle et politique de sa démarche. Elle souligne le syncrétisme à l’œuvre dans ses Kusillos (sorte de clown andin), Ekekos (dieu de la chance et de la prospérité) et autres madones, et assimile son œuvre à une tentative d’hybridation entre mythologies locales et culture globale.

Inti Castro,
Color, Carnaval y Resistencia !,
éditions Albin Michel, 240 p., 49 €.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°708 du 1 janvier 2018, avec le titre suivant : Syncrétisme XXL

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque