Vendredi 23 octobre 2020

Sylvain Amic : La métropole de Rouen investit 30 millions d’€ dans ses musées

Par Isabelle Manca · L'ŒIL

Le 26 octobre 2017 - 618 mots

La RMM a été créée en 2016, qu’a-t-elle apporté aux huit musées concernés ?
La métropolisation nous a d’abord apporté un horizon budgétaire nouveau, car les différents musées étaient dans une situation économique difficile. Cela a aussi permis la mutualisation des moyens et davantage de perméabilité entre les équipes. Il y a des fonctions qui étaient mal dotées dans chacun de ces musées, par exemple les réseaux sociaux. Nous avons pu y remédier en construisant un service communication et développement centralisé et transversal. La RMM représente environ cent cinquante agents, cela constitue donc un changement d’échelle et la possibilité de mettre en œuvre une vraie stratégie. Par ailleurs, cela nous permet également de bénéficier de l’élan d’une collectivité qui mise sur ces établissements en leur donnant une chance de s’inscrire dans une logique de développement.

Le premier acte symbolique a été la mise en place de la gratuité, quels effets a-t-elle produits ?
L’instauration de la gratuité de l’accès aux collections était un choix politique, puisque les musées ont rejoint la Métropole au titre de l’attractivité et de la solidarité. Cette mesure a eu un effet immédiat : une augmentation de 38 % de fréquentation sur l’ensemble des musées. On le sait, la gratuité a un effet désinhibant, mais elle ne suffit pas à changer les mentalités en profondeur. Pour cela, il faut un travail de terrain, ainsi qu’une réflexion sur la place des collections au sein d’une collectivité, sur leur rôle dans la construction d’une identité et des savoirs. Cette préoccupation nous conduit à entreprendre d’importants travaux et à repenser l’usage des collections ainsi que la manière dont elles sont exposées. La Métropole a voté un plan d’investissement de 30 millions d’euros afin de mener à bien ces différents chantiers. Le premier est la création d’une réserve externalisée commune. Le programmiste vient d’être choisi, et la première tranche devrait être livrée en 2021. L’autre chantier est la création d’un véritable quartier des musées. Sur un kilomètre carré, il y a cinq musées ; or, ce patrimoine n’était pas assez valorisé. Nous venons de réaménager le square Verdrel et nous continuons en piétonnisant tous les abords du Musée des beaux-arts. L’autre gros chantier est la fusion du Musée des antiquités et du Muséum d’histoire naturelle. C’est-à-dire à la fois un travail sur le bâtiment, notamment son extension, mais aussi une réflexion sur le contenu du musée. L’enjeu est de proposer un musée qui ouvre sur des problématiques contemporaines, tout en permettant aux visiteurs de se reconnecter au passé d’un territoire et à une histoire des sciences et des idées.

Qu’en est-il du projet de refonte du Musée des beaux-arts ?
Nous allons en effet aussi revoir l’accessibilité, la sécurité, le confort et la climatologie du Musée des beaux-arts. Le parcours permanent va également être revu, notamment en tirant les enseignements du Temps des collections. D’ailleurs, cet événement a été pérennisé et étendu aux différents musées du réseau. Pour la refonte du parcours, nous allons clairement mettre l’accent sur l’animation des collections en créant un circuit « chefs-d’œuvre », bien identifié par le public, et des salles à programmes. C’est-à-dire des modules qui vont changer régulièrement. En outre, nous allons diminuer la surface des espaces d’expositions temporaires, notamment pour donner davantage de place aux collections. Notre objectif est d’avoir terminé tous ces chantiers pour les Jeux olympiques de Paris en 2024.

Le Temps des collections
 
La sixième édition se tient du 25 novembre 2017 au 20 mai 2018 et fédère cinq des huit musées de la RMM. La thématique en est les arts décoratifs, et l’invité, le Musée d’Orsay. Programme complet : musees-rouen-normandie.fr
30 millions d’ euros
 
C’est le montant du plan d’investissement pluriannuel voté par la Métropole pour rénover plusieurs établissements de la RMM.
 

Sylvain Amic
est directeur de la Réunion des musées métropolitains Rouen Normandie (RMM).

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°706 du 1 novembre 2017, avec le titre suivant : Sylvain Amic : La métropole de Rouen investit 30 millions d’€ dans ses musées

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque