Sursis pour l’escalier de la BNF Richelieu

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 23 avril 2010 - 256 mots

PARIS [23.04.10] – Le ministère de la Culture vient de demander un « projet alternatif » à l’architecte responsable du projet de rénovation du site Richelieu de la Bibliothèque nationale de France (BNF) afin de sauver l’escalier du XIXe siècle de la destruction.

Selon Le Figaro, le ministre de la Culture Frédéric Mitterrand a demandé au maître d’œuvre, l’architecte Bruno Gaudin, de réviser son projet de rénovation du site Richelieu de la BNF, plus précisément de revoir la destruction de l’escalier monumental de Jean-Louis Pascal prévue par le projet initial, malgré l’autorisation officielle des travaux.

En mars 2009, dans le cadre des travaux de rénovation qui doivent conduire à de meilleures conditions de conservation des collections du site Richelieu, à la mise aux normes des installations techniques et à la révision de l’organisation des espaces des départements du site, la suppression de l’escalier de Jean-Louis Pascal, architecte du site Richelieu entre 1875 et 1912 qui mène au Cabinet des Médailles et antiques avait été décidée.

La décision avait créé la polémique surtout auprès d’un certain nombre de professionnels du patrimoine dont la Commission du Vieux Paris qui ont vivement condamné la destruction de cet ouvrage inscrit à l’inventaire des Monuments historiques depuis 1983, la qualifiant même de « massacre monumentaire ».

Face à cette prise de position forte, Frédéric Mitterrand a décidé d’accorder un « sursis » à l’escalier. Bruno Gaudin doit fournir une nouvelle version de son projet d’ici à novembre 2010. Toutefois, le reste des travaux, estimés à 250 millions d’euros et qui devraient s’achever en 2017, continuent.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque