Mardi 11 décembre 2018

Sotheby’s acquiert l’indice Mei Moses

Par Nathalie Eggs · lejournaldesarts.fr

Le 31 octobre 2016 - 385 mots

NEW YORK (ETATS-UNIS) [31.10.16] – En faisant l’acquisition de « Mei Moses Art Indices », renommé « Sotheby’s Mei Moses », Sotheby’s bénéficiera d’un accès exclusif à la base de données de 45 000 œuvres, réputée être l’une des bases les plus fiables d’analyse du marché de l’art.

Sotheby’s a annoncé le 27 octobre l’acquisition de l’indice Mei Moses, une importante source d’informations relatives à l’état du marché de l’art. « Mei Moses Art Indices » devient ainsi « Sotheby’s Mei Moses ». La maison de ventes aux enchères aura un accès exclusif à la base de données qui référence les fluctuations en valeur de 45 000 œuvres d’art.

Fondé par deux anciens professeurs new-yorkais, Jianping Mei et Michael Moses, Mei Moses Art Indices a été rendu public en 2001. La base de données contient 45 000 lots qui ont été vendus plus d’une fois aux enchères, mais uniquement chez Christie’s et Sotheby’s, limitant l’analyse globale du marché. Parmi ces 45 000 œuvres, environ 4 000 passent en vente chaque année.

Cet outil permettra à Sotheby’s de « comparer la performance des investissements dans l’art par rapport à divers catégories d’actifs, d’analyser ses performances par rapport à une myriade de références et de concurrents, et de mesurer l’impact des forces macro-économiques et sociétales du marché de l’art » a précisé l’auctioneer.

L’année 2016 a été marquée par d’importantes restructurations chez Sotheby’s. Après avoir lancé un plan de départs volontaires en décembre 2015, la maison de ventes aux enchères a fait l’acquisition de la société Art Agency, Partners pour 85 millions de dollars en janvier 2016, pariant sur des activités en interne de conseil, de services et de courtage auprès de collectionneurs. Face aux départs de nombreux experts et cadres dirigeants, Sotheby’s a fait volteface au début de deuxième semestre en débauchant des figures majeures du marché, comme l’ancienne directrice de Gagosian Los Angeles ou l’ancien directeur du musée Andy Warhol.

En s’offrant l’exclusivité d’accès aux données de Mei Moses, Sotheby’s continue à revoir son business model. Comme le souligne Adam Chinn, vice-président exécutif de Sotheby’s, « la communauté de collectionneurs est de plus en plus sophistiquée et a besoin d’outils d’analyse afin de mieux capter les tendances du marché et la valeur de leur collection. » 

En février 2015, Christie’s avait pour sa part racheté l’outil de gestion de collection Collectrium.

Légende photo

Sotheby's New York @ photo Sotheby's

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque