Mercredi 19 décembre 2018

In situ

Par Stéphanie Lemoine · L'ŒIL

Le 21 décembre 2017 - 140 mots

Le principal défaut des ouvrages dédiés à l’art urbain est leur tendance à compiler les artistes phares du mouvement selon une simple approche biographique et/ou géographique.

Street art contexte(s) échappe à cet écueil en abordant le meilleur de la scène contemporaine internationale via une problématique aussi essentielle que généralement négligée : la relation de l’œuvre in situ à son environnement. Cet éclairage judicieux doit beaucoup à la formation d’Olivier Landes, urbaniste géographe et directeur artistique de l’association Art en ville. Au gré d’une mise en page élégante charriant photographies, analyses et citations d’artistes, il dissèque la façon dont le street art dialogue avec l’architecture, le paysage, les habitants et l’espace public politique. Un rappel nécessaire à l’heure où le mouvement artistique prend des allures de « screen art » un peu hors-sol, à force de circulation sur Internet et les réseaux sociaux…

Olivier Landes,
Street art contexte(s),
Éditions Alternatives, 240 p., 35 €.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°708 du 1 janvier 2018, avec le titre suivant : <em>In situ</em>

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque