Dimanche 16 décembre 2018

Singapour

Singapour impressionné par Orsay

National Gallery of Singapore - Jusqu’au 11 mars

Par Isabelle Manca · L'ŒIL

Le 21 décembre 2017 - 305 mots

Parmi les nombreuses expositions organisées par le Musée d’Orsay, celle qui se tient actuellement à Singapour a une saveur particulière ; celle des premières fois.

C’est en effet la première fois que l’établissement y exporte ses trésors, mais aussi la toute première exposition consacrée à l’Impressionnisme en Asie du Sud-Est. Contrairement à d’autres pays asiatiques, Singapour ne dispose pas en effet d’une longue tradition muséale, sa toute jeune National Gallery n’a d’ailleurs ouvert qu’en 2015. Depuis, elle multiplie les partenariats afin de proposer aux habitants de cette cité-État des manifestations de découverte des grands mouvements artistiques, tout en se positionnant auprès des touristes comme une destination culturelle, avec des expositions de standing international. Après le Centre Pompidou et la Tate, un projet avec Orsay et ses si populaires impressionnistes allait donc de soi.

Tout comme l’angle de la manifestation, celui de l’initiation. « Pour le public local, c’est un premier rendez-vous avec l’impressionnisme », résume Paul Perrin, commissaire de l’exposition. « Il fallait donc revenir aux fondamentaux et expliquer ce qu’est l’Impressionnisme, qui étaient ces peintres et comment ils travaillaient. Autant de questions qui peuvent nous sembler évidentes en Occident, mais qui, ici, ne le sont pas. »

Pédagogique sans être trop didactique, le parcours chrono-thématique répond à ces différentes questions avec un circuit malin orchestré selon les couleurs de la palette impressionniste. Un prisme intéressant, car rarement appliqué à ce mouvement, et qui permet aussi des dialogues purement chromatiques sans chercher à créer des liens artificiels entre les œuvres. Représentative des collections, et alternant équitablement icônes et œuvres moins célèbres, la sélection d’une soixantaine d’œuvres fait surtout la part belle à Monet. Dix de ses tableaux, et pas des moindres, ont en effet fait le voyage, dont La Pie, une Cathédrale de Rouen, un Bassin aux nymphéas, mais aussi le plus confidentiel Coin d’appartement. Bref, contrat rempli !

 

« Colours of Impressionnism : Masterpieces from the Musée d’Orsay»,
National Gallery of Singapore, 1 St. Andrew’s Road, Singapore 178957, www.nationalgallery.sg

 

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°708 du 1 janvier 2018, avec le titre suivant : Singapour impressionné par Orsay

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque