Silvio Berlusconi s’improvise restaurateur d’oeuvres d’art

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 19 novembre 2010 - 351 mots

ROME (ITALIE) [19.11.10] – Le chef du gouvernement italien, le médiatique Silvio Berlusconi, vient de se faire épingler pour avoir abusé de son autorité ; il aurait fait procéder à des restaurations abusives sur une statue antique conservée dans sa résidence de fonction.

La Repubblica rapporte que le président du Conseil italien, Silvio Berlusconi, aurait fait procéder à la restauration d’une œuvre d’art, une restauration abusive allant à l’encontre des règles de déontologie de cette discipline. Silvio Berlusconi aurait demandé la restitution totale de membres manquant sur un groupe sculpté antique installé dans sa résidence de fonction : le Palais Chigi.

Mars et Vénus, groupe sculpté en marbre représentant un double portrait allégorisé de l’empereur Marc-Aurèle et de son épouse Faustine, est une statue du IIe siècle de notre ère découverte en 1918 à Ostie, le port de la Rome Antique. Cette sculpture était dans un bon état de conservation ; il ne manquait qu’un avant-bras à la déesse de l’amour et une main et le pénis au dieu de la guerre. Mais la restitution totale de membres sur des statues antiques est totalement proscrite par les règles de restauration en vigueur en Italie.

Outre l’ajout des membres, Silvio Berlusconi a également demandé à ce que l’on crée un décor pour le groupe sculpté. Le couple divin trône désormais devant un ciel bleu azur parsemé de petits nuages ; une composition digne des pires décors de pizzerias. Coût total de l’opération : 70 000 euros, une dépense d’autant plus mal perçue que le gouvernement prévoit de larges coupes dans le budget de la culture.

Cette révélation s’ajoute à la polémique qui avait suivi l’installation du groupe sculpté au Palais Chigi, œuvre exposée jusqu’en février 2010 au musée des Thermes de Dioclétien, le nouvel emplacement de la sculpture la rendant inaccessible au public. Au terme de la législature de Berlusconi, normalement en 2013, le groupe devrait retourner au musée et les ajouts fantaisistes devraient alors être retirés, un musée national ne pouvant exposer une œuvre aussi grossièrement restaurée.

Voir les photos avant et après la restauration sur le site de la Republica

Légende photo

Silvio Berlusconi (2008) - Photographes Lorenza et Vincenzo Iaconianni - Licence CC BY SA 3.0 

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque