Serres d’Auteuil : un nouveau rapport en faveur du projet d’extension

lejournaldesarts.fr

Le 20 mai 2015 - 383 mots

PARIS [20.05.15] – Une étude de faisabilité rendue le 18 mai à la Ville de Paris et au ministère de l’Ecologie donne la préférence au projet d’extension de Roland-Garros sur les Serres d’Auteuil, estimant que le projet alternatif ne répond pas aux objectifs de la FFT.

L’étude de faisabilité de l’extension de Roland-Garros préconisée en février par le Conseil général de l’environnement et du développement durable (CGEDD) a été remise à la Mairie de Paris et au ministère de l’Ecologie lundi 18 mai. Ce rapport de plus de 150 pages, commandé au cabinet d’expertise EGIS par la Ville de Paris et financé par la Fédération Française de Tennis (FFT), apporte son soutien au projet de la FFT. Le cabinet, s’il reconnaît la faisabilité technique et fonctionnel du projet « alternatif » porté par les 3 associations de défense des Serres d’Auteuil (FNE-Ile de France, SPPEF et VMF), estime que « même s’il permet de conserver globalement les équipements du programme de la FFT, il ne répond pas à ses objectifs majeurs, en raison notamment d’un site relativement déséquilibré et de moindre dimension ».

Le financement avancé par les associations pour le couvrement de l’A13 n’est pas remis en cause, évoquant un surcoût de 54 millions d’euros (que la FFT estime ne pas pouvoir absorber), mais le calendrier serait retardé de 5 ans par les procédures juridiques pour une livraison à l’orée 2025. « Les JO de 2024 ne seraient pas remis en cause par ce calendrier » s’insurge Agnès Poppelin, vice-présidente de France Nature Environnement Ile de France, jointe par le Journal des Arts, « Roland-Garros pourrait se dérouler dans le stade actuel ». « Le bureau d’étude n’a pas jugé bon de nous auditionner et s’est fondé sur un projet de la FFT périmé et datant de 2012, avant que la commission des Sites n’émette des réserves sur son emprise » poursuit-elle. Un argument repris dans un communiqué par le Groupe des élus écologistes de Paris, qui pointe également une étude « particulièrement orientée en faveur du projet de la FFT, minimisant systématiquement les points négatifs du projet et mettant au contraire en évidence les points d’interrogation du projet alternatif ».

Tous attendent maintenant l’avis express de Ségolène Royal, ministre de l’Ecologie, seule habilitée à autoriser les permis de construire de Roland-Garros.

Légende photo

Serres d'Auteuil, Palmarium - Jardin botanique © Photo Salix - 2012 - Licence CC BY-SA 3.0 

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque