Serge Klarsfeld en faveur d’une date limite de dépôt des dossiers d’indemnisation des biens juifs spoliés

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 23 décembre 2009 - 303 mots

PARIS [23.12.09] – Dans une tribune publiée dans Libération, l’historien Serge Klarsfeld propose une date limite de dépôt de dossier à la Commission pour l’indemnisation des victimes de spoliation (CIVS) au 31 décembre 2011. Selon lui, la mission de la CIVS ne peut être indéfinie.

Serge Klarsfeld, président de l’Association des Fils et Filles des Déportés Juifs de France, a signé dans Libération une tribune expliquant que « l’indemnisation des biens juifs spoliés s’achève ».

Selon l’historien et avocat, la commission pour l’indemnisation des victimes de spoliation (CIVS), créée en 1997 sur les recommandation de la commission Mattéoli, « a remarquablement travaillé » , en traitant plus de 15 000 dossiers, et en allouant 440 millions d’euros à une quarantaine de milliers de victimes de spoliations.

La demande de Serge Klarsfeld part d’un constat simple : « Sauf exception, pratiquement plus aucun dossier ne concerne directement une personne spoliée en son âge adulte ; très peu concernent des enfants victimes de la Shoah ou de survivants de la Shoah. Depuis un certain temps, les demandes nouvelles concernent surtout des requérants qui n’ont jamais connu les personnes spoliées, qui n’ont avec elles que des rapports de parenté lointaine et qui n’ont jamais souffert elles-mêmes de la Shoah ».

Pour Serge Klarsfeld, la mission d’indemnisation ne peut pas être indéfinie. En 2012, la France va commémorer le 70ème anniversaire du début de la déportation des Juifs de France, le premier convoi en partance de Drancy ayant eu lieu en mars 1942. C’est pourquoi il demande une date limite de forclusion du dépôt des dossiers d’indemnisation à la CIVS fixée au 31 décembre 2011.

Tout en soulignant que le travail de recherche de la Fondation pour la mémoire de la Shoah, présidé par David de Rothschild, « poursuivra son indispensable mission » de mémoire et de transmission du souvenir de la déportation des Juifs de France.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque