Sarkozy et Estrosi ont inauguré à Nice une sculpture de Bernar Venet

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 1 juin 2010

NICE [01.06.10] – Le président de la République, Nicolas Sarkozy et le maire de Nice, Christian Estrosi ont inauguré à Nice une sculpture monumentale de l'artiste Bernar Venet dans le cadre des festivités entourant le 150e anniversaire du rattachement de la ville à la France.

En déplacement éclair à Nice pour le 25e sommet Afrique-France le président de la République, Nicolas Sarkozy a inauguré en compagnie de Christian Estrosi, maire de Nice, ministre de l'Industrie et en présence d'Eric Ciotti, député, Président du Conseil Général des Alpes-Maritimes et de nombreux élus locaux – UMP pour la plupart – une sculpture monumentale conçue et offerte à la Ville par l'artiste français Bernar Venet à l'occasion du 150e anniversaire du rattachement à la France du comté de Nice qui appartenait jusqu'en 1860 au Piémont.

Selon Nice Matin, c'est devant une foule nombreuse qui attendait depuis quelques heures et sous haute surveillance policière – les organisateurs craignant la manifestation annoncée de certains identitaires niçois qui protestent toujours contre le rattachement du comté – que l'inauguration s’est déroulée dans une atmosphère très solennelle au son de la Marseillaise.

Baptisée « Monument du 150e », l'immense sculpture en acier de 30 mètres de haut et qui pèse plus de 100 tonnes trône dans le Jardin Sulzer sur la promenade des Anglais. Les neufs arches obliques fixées sur un socle en acier et béton qui la composent et qui se rejoignent vers le ciel symbolisent l'union des neuf vallées du comté de Nice.

Né en 1941 à Château-Arnoux-Saint-Auban dans les Alpes-de-Haute-Provence, Bernar Venet est un artiste et plasticien français installé aux Etats-Unis et connu dans le monde entier pour ses dessins mais surtout pour ses sculptures monumentales en acier. Il commence sa carrière en tant qu'assistant décorateur à l'Opéra de Nice à la fin des années 1950. En 1966, il s'installe à New York où il crée des oeuvres conceptuelles mêlant à la fois abstraction intellectuelle, raisonnement mathématique et expérimentation. De 1971 à 1976, il revient en France où il enseigne à la Sorbonne. Il acquiert un succès international dans les années 1980 avec ses sculptures en acier souvent monumentales qu'il installe sur les places publiques de nombreuses villes comme Paris, Berlin, Cologne, Genève, Strasbourg, mais aussi New York, Austin, San Francisco ou encore Tokyo.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque