Rothko : la Tate à l’envers

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 12 novembre 2008 - 280 mots

LONDRES (U.K) [12.11.08] – Deux toiles abstraites de Rothko, exposées à la Tate Modern, seraient exposées dans un autre sens que celui voulu par l’artiste.

Deux toiles de l’artiste américain Mark Rothko faisant partie de la série Black on Maroon, exposées à la Tate Modern, ont été accrochées de façon que les bandes de peintures soient à la verticale, rapporte Le Telegraph. Or, Rothko, qui avait fait don de ces œuvres avant de se suicider en 1970, voulait qu’elles soient accrochées de façon à ce que les bandes de peintures soient à l’horizontale ; l’emplacement de sa signature au dos des toiles confirmerait cette volonté.

Néanmoins, personne ne souhaite modifier l’accrochage actuel tant que l’exposition – qui remporte un vif succès – est en cours. Il n’existe aucune photographie permettant de savoir comment l’artiste voulait accrocher ses toiles, mais Richard Dormant, critique d’art pour le Daily Telegraph trouve « élémentaire » d’accrocher une œuvre en fonction de l’emplacement de la signature. Les toiles ont été exposées à l’horizontale pendant 9 ans, jusqu’à ce que Norman Reid, alors directeur de la Tate Modern, les place verticalement, suivant l’avis d’un collègue. En 1987, pour une exposition Rothko, les toiles ont retrouvé leur accrochage horizontal, et le catalogue, à l’époque, indiquait que la signature de l’artiste permettait de s’assurer que l’accrochage était correctement effectué.

La Tate s’est refusé à tout commentaire, mais il semble être entendu que rien ne serait modifié avant la fin de l’exposition en février 2009.

Rothko n’est pas le premier artiste dont les œuvres ont été « mal » exposées. En 1965, la National Gallery a accroché une toile de Vincent Van Gogh, Herbes Hautes avec Papillons, à l’envers.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque