Mardi 11 décembre 2018

Rome va ouvrir 21 sites archéologiques au public en partenariat avec une entreprise privée

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 27 octobre 2009 - 266 mots

ROME (ITALIE) [27.10.09] – Le conseil municipal de la ville de Rome a approuvé une résolution concernant un partenariat avec une entreprise privée pour ouvrir 21 sites archéologiques au public. L’objectif est de rentabiliser les chantiers et de sensibiliser les visiteurs à la conservation.

Le directeur général du Patrimoine culturel de la ville de Rome, Umberto Broccoli, a présenté à Il Velino son projet-pilote de partenariat public-privé pour les sites archéologiques de la ville. Ce projet, intitulé « La Rome secrète de A à Z », prévoit d’ouvrir des sites archéologiques jusque-là fermés au public ou limités à des visites sur rendez-vous. Un circuit a été approuvé par le conseil municipal le 22 octobre.

En partenariat avec la société del Campidoglio Zetema, l’expérience doit faire intervenir des associations et des entreprises culturelles privées pour rentabiliser les chantiers de fouilles de la capitale italienne.

Dans ce circuit de 21 sites, on trouvera le Théâtre de Marcellus, la villa de Pline à Castel Fusano, le Portique d’Octavie, l’Aqueduc de l’Aqua Virgo, l’Auditorium de Mécène, l’Insula romaine sous le Palazzo Specchi ou encore une hutte de l’Age du Fer de Fidènes.

Pour Broccoli, le projet présente tous les avantages : « nous faisons vivre ces monuments, le circuit alloue des fonds pour leur entretien, et nous montrons des merveilles jusque-là inconnues du grand public. On obtient de cette manière leur protection, leur préservation et leur mise en valeur » .

Il faudra attendre jusqu’en 2010 pour que le circuit démarre pleinement. Jusque-là, la ville va devoir définir avec précision les modalités d’ouverture au public (tarifs, horaires, mesures de sécurité...).

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque