Résultats mitigés pour la mobilisation syndicale dans la Culture

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 3 décembre 2009 - 375 mots

PARIS [03.12.09] - L’appel à la grève lancé par l’intersyndicale du ministère de la Culture a été relativement peu suivi dans les musées français. Seuls 6 musées nationaux sur 31 étaient fermés au public en raison de la grève. A Paris, le musée d’Orsay et le musée Rodin ont rejoint le Centre Pompidou dans son mouvement.

A la suite de l’appel à la grève lancé le 26 novembre par l’intersyndicale du ministère de la Culture (CGT, CFDT, FO, CFTC, FSU, UNSA et SUD), mercredi 2 décembre était jour de mobilisation générale dans les musées et monuments nationaux. Mais la mobilisation a été moins forte qu’escomptée, avec seulement 6 musées nationaux sur 31 en grève.

A Paris, le musée d’Orsay, le musée Rodin et le musée Gustave Moreau ont rejoint le Centre Pompidou dans la grève, selon la direction des musées de France (DMF).
En Province, le musée du château de Pau et le musée Picasso de Vallauris étaient également fermés.

6 monuments historiques sur 96 étaient fermés en raison de la grève : deux célèbres monuments parisiens, la Sainte Chapelle et l’Arc de Triomphe, ainsi que le château d’Azay-Le-Rideau, les remparts d’Aigues-Mortes, le château et les remparts de Carcassonne et la tour de la chaîne de La Rochelle, selon le Centre des monuments historiques (CMN).

En revanche le Louvre, le Quai Branly, le château de Versailles et la Bibliothèque nationale de France ont ouvert leurs portes au public, le Louvre n’ouvrant qu’une partie de ses salles avec un billet demi-tarif.

Selon la CGT-Culture, les assemblées générales des différents établissements concernés devraient se réunir les jours suivants pour décider de la reconduction éventuelle de la grève, au regard des propositions du ministre de la Culture.

Les syndicats manifestent contre les réductions d’effectifs prévus par la révision générale des politiques publiques (RGPP), qui prévoit le non-remplacement d’un départ à la retraite sur deux.

Le mouvement est parti le 23 novembre du Centre Pompidou, en grève depuis lors.

Fait rare, la totalité des conservateurs de Pompidou ont écrit une lettre ouverte au ministre Frédéric Mitterrand remise le 30 novembre et transmise à l’AFP, rejoignant l’intersyndicale dans ses revendications, et attirant l’attention du ministre sur « les conséquences catastrophiques » de la mise en pratique de la RGPP dans les musées.

Légende photo

La Pyramide du Louvre (2009) - © LudoSane

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque