Réouverture de la Galerie de Peinture du château de Chantilly

Par Chloé Redon · lejournaldesarts.fr

Le 7 avril 2015 - 463 mots

CHANTILLY (PICARDIE) [07.04.15] – Après quinze mois de rénovation du bâti et de restauration des œuvres, la Galerie de Peinture du château de Chantilly, dans l’Oise, a rouvert au public.

La Galerie de Peinture du château de Chantilly a rouvert ses portes au public après quinze mois de travaux menés par l’architecte en chef des monuments historiques, Pierre-Antoine Gatier. Depuis le 4 avril 2015, les visiteurs peuvent de nouveau accéder à cette salle du musée Condé qui présente 85 tableaux datant du XVIe au XIXe siècle, parmi lesquels des chefs-d’œuvre tel Le Massacre des Innocents de Nicolas Poussin. Cette rénovation de la Galerie de Peinture, une première depuis sa création en 1875, a mobilisé plus de cinquante restaurateurs, artisans et techniciens tant pour les œuvres que pour le bâti.

La restauration de la collection a été effectuée en tenant compte de l’accrochage de la Galerie de Peinture, typique de la muséographie du XIXe siècle. Conformément aux volontés du donateur des peintures, le duc d’Aumale, les tableaux s’alignent sur plusieurs niveaux, cadre à cadre, en fonction des formats, sans logique chronologique et sous l’éclairage d’une verrière zénithale. De novembre 2014 à avril 2015, le chantier a d’ailleurs constitué l’occasion de présenter aux visiteurs la moitié des œuvres à hauteur d’œil.

Les restaurateurs ont travaillé tant sur les supports de bois et de toile, que sur les couches picturales et les cadres dorés à la feuille. Ces travaux associés à des prises de vues en ultra-violet, dévoilant des repeints et des couches de vernis, ont entraîné plusieurs découvertes. Par exemple, les monogrammes, lus jusque-là « RM », sur les 7 médaillons des Arts et des Saisons placés aux voussures de la salle se sont révélés être « CRM ». L’identité de l’artiste a donc pu être découverte : il s’agit de Charles-Raphaël Maréchal (Metz, 1825-Paris, 1888).

Les travaux du bâtiment ont, eux, porté sur la verrière supérieure, qui présentait des défauts, et le plafond vitré sous-jacent. Ils ont consisté en un remplacement des verres de la verrière par un double vitrage limitant l’apport de chaleur, l’apport solaire et les ultraviolets. Le plafond vitré a également été renforcé afin de garantir l’étanchéité du climat entre la Galerie de Peinture et les combles. La structure métallique de la verrière a également été restaurée, les décors de la voussure et de la rotonde nettoyés et le parquet renforcé.

La moitié de ces travaux ont été financés par la Direction régionale des affaires culturelles de Picardie tandis que l’autre a été supportée par l’Institut de France et le Prince Karim Aga Khan IV, chef spirituel des Ismaéliens. Ce dernier a créé, en 2005, la Fondation pour la sauvegarde et le développement du domaine de Chantilly qui poursuit, depuis dix ans, un ambitieux programme de remise en état du Domaine.

Légendes photos

La restauration de la galerie des peintures du château de Chantilly © Florence Adam / www.domainedechantilly.com

La galerie des peintures du château de Chantilly avant la restauration - octobre 2013& copy; photo Ludosane

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque