Dimanche 18 février 2018

Réhabilitation du Smithfield General Market pour accueillir le nouveau musée de Londres

Par Nathalie Eggs · lejournaldesarts.fr

Le 11 août 2016

LONDRES (ROYAUME-UNI) [11.08.16] – Après des années de réflexion, les travaux du marché couvert qui accueillera le nouveau musée de Londres vont pouvoir démarrer. Les Anglais Stanton Williams et Asif Khan ont été choisis pour réhabiliter le lieu.

Jeudi 28 juillet, un jury présidé par Evan Davis, journaliste et administrateur du musée de Londres, a sélectionné l’équipe d’architectes chargée de réhabiliter le groupe d’édifices qui accueillera le nouveau musée de Londres, consacré à l'histoire de la ville de la période paléolithique jusqu'à aujourd'hui. C’est le projet du cabinet d’architectes britannique Stanton Williams, lauréat du Stirling Prize en 2012 et de l’Anglais Asif Khan qui a été retenu pour rénover l’ensemble de style victorien, autrefois partie intégrante du marché de Smithfield. Les Français Lacaton & Vassal (à qui l’on doit notamment la réhabilitation du Palais de Tokyo ou du Frac Nord-Pas-de-Calais) et Studio Milou Architecture ont été écartés, de même que les trois autres nominés (BIG – Bjarke Ingels Group, Danemark et Etats-Unis ; Caruso St John Architects, Royaume-Uni ; Diener & Diener Architekten, Suisse et Sergison Bates Architects, Royaume-Uni).

Le projet de Stanton Williams et d’Asif Khana, qui associe également l’architecte de monuments historiques Julian Harrap et les paysagistes de J & L Gibbons, propose de conserver la structure de l’ensemble architectural et d’ouvrir largement les voûtes en briques, comme le suggéraient aussi les autres candidats. Un dôme laissera passer la lumière à l’entrée, sous lequel prendra place un escalator en spirale pour desservir les étages. Plus largement, l’équipe veut en faire un centre de rencontres pour les Londoniens.

Smithfield General Market, situé au centre de Londres, est un marché couvert édifié dans la seconde moitié du XIXe siècle par l’architecte victorien sir Horace Jones. Menacé de destruction à la fin du XXe siècle alors que certaines parties tombaient en ruine, il a été classé au niveau II en 2005. Depuis, la municipalité (City of London Corporation), dernier propriétaire en date du lieu, cherchait à développer et à régénérer l’espace mais un projet de centre commercial et de bureaux continuait de menacer l’avenir du patrimoine.

L’idée d’y installer le nouveau musée de Londres est apparue en mars 2015, lorsque sir Simon Rattle a été nommé directeur de l’Orchestre symphonique de Londres, fonction qu’il prendra en septembre 2017. Ce dernier conditionnait en effet l’acceptation du poste à la construction d’une nouvelle salle de concert, à la place de l’actuel musée de Londres situé près du Barbican Center, rapporte The Guardian. Le musée, qui manquait alors de visibilité à cet emplacement, a alors saisi l’opportunité d’investir le site historique de Smithfield. Le projet devrait être achevé en 2021 pour un coût estimé à 70 millions de livres.

Légendes photos

Smithfield Market © Photo en:User:Nevilley - 2008 - Licence CC BY-SA 3.0

Galleries du futur musée de Londres © Museum of London & Stanton Williams

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque