Vendredi 25 septembre 2020

Premier bilan « rassurant » pour les œuvres inondées du musée Girodet

Par Margot Boutges · lejournaldesarts.fr

Le 10 juin 2016 - 203 mots

MONTARGIS (CENTRE-VAL DE LOIRE) [10.06.16] - 2 600 œuvres du Musée Girodet ont été immergées dans l’eau. Mais toutes devraient pouvoir être restaurées.

Alors que les œuvres de Musée Girodet de Montargis viennent de finir d'être sorties des réserves qui ont été inondées en raison des récentes crues, le bilan des dégâts se précise : sur les 3 000 œuvres qui composent les collections du musée, seules 400 – prêtées dans des expositions temporaires ou évacuées par les équipes du musée avant la montée des eaux - n'ont pas été immergées.

« Mais nous sommes rassurés », explique Claire Hansen-Beales. Selon la chargée du développement des publics, toutes les œuvres du musée endommagées par leur séjour dans l'eau et les chocs liés aux reflux « devraient pouvoir être restaurées ». Mais l'étape du séchage – qui peut prendre deux jours pour une feuille de papier et plusieurs semaines pour un plâtre – sera décisive.

Une surveillance de chaque instant sera nécessaire. Les œuvres humides exposées à l'air libre dans une température estivale sont sujettes à l'attaque de micro-organismes comme des champignons et des moisissures. Pour les plâtres ayant une armature en bois ou en métal, les risques de corrosion et torsion sont grands.

Légende photo

Tableaux en phase de séchage au musée Girodet, le 4 juin 2016 - Photo courtesy Claire Hansen-Beales

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque