Mercredi 27 janvier 2021

Portraits d’hommes politiques américains: les artistes bientôt inabordables ?

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 23 octobre 2008 - 207 mots

WASHINGTON (USA) [23.10.08] - Tradition politique oblige, les hommes politiques du gouvernement américain sont immortalisés grâce aux artistes peignant leur portrait. Mais la coutume devient trop onéreuse : les artistes exigent désormais entre 50 000 et 75 000 dollars.

Aux Etats-Unis, les différents départements du gouvernement fédéral sont désormais vigilants lorsqu’il s’agit de commander à un artiste le portrait de ses secrétaires d’Etat. Les prix demandés par les artistes sont jugés excessifs et les appels d’offres deviennent un vrai casse-tête. Des deux critères prévalant dans le choix de l’artiste, ses tarifs sont devenus aussi importants que son talent à laisser un témoignage historique. Les propositions entre 50 et 75 000 dollars sont devenues courantes, alors que le budget consacré à cette tâche ne dépassait récemment que 35 000 dollars.

La tendance est depuis quelques années à la hausse : le portrait de Donald Rumsfeld, l’ancien secrétaire controversé du département de la Défense, a atteint 46 790 dollars, alors que celui du secrétaire au Département du Commerce, Carlos M. Gutierrez a été facturé 35 000 dollars. L’ancien directeur du musée des arts indiens du Smithsonian Institute, Richard West, a quant à lui commandé à un artiste new yorkais son portrait, pour 48 500 dollars.
[Source : Washington Post]

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque