Pompéi, Herculanum, mais aussi Stabiae !

Par Chiara Longo · lejournaldesarts.fr

Le 31 juillet 2014 - 364 mots

CASTELLAMMARE DI STABBIA (NAPLES, ITALIE) [31.07.14] - Les vestiges de Stabiae, la ville romaine ensevelie par l’éruption du Vésuve, de l’autre côté de la baie, au sud de Pompéi, sont exposés dans un palais municipal ouvert pour la première fois au public. Le palais royal de Quisisana, restauré en 2009, devrait devenir le siège du musée dédié à Stabiae, imaginé depuis un demi-siècle. Le bel événement estival ne bénéficie pourtant d’aucune publicité !

Comme Pompéi et Herculanum, Stabiae, sœur méconnue des autres villes vésuviennes, a été détruite en 79 par l’éruption du Vésuve. Comme Pompéi et Herculanum, son patrimoine archéologique est géré par une surintendance spéciale, la Soprintendenza speciale per i beni archeologici di Pompei, Ercolano e Stabia, dirigée par Massimo Osanna, actuellement aux prises avec le difficile Grande Progetto Pompei. Les objets retrouvés dans la zone archéologique de Stabiae ont longtemps été conservés dans l’Antiquarium de Castellammare, fermé au public depuis 1997.

C’est seulement cette année que le public pourra enfin découvrir le palais royal Quisisana à l’occasion de l’exposition « Dal buio alla luce » [De l’ombre à la lumière] qui dévoilera 40 objets retrouvés sur le site de l’ancienne ville romaine de Stabiae. Fruit d’un projet mené par la surintendance de Pompéi, Herculanum et Stabiae et la mairie de Castellammare di Stabia, propriétaire de la Reggia Quisisana, l’événement devrait être le premier de la nouvelle vie culturelle du palais qui va accueillir le Musée de Stabiae, ses réserves et les bureaux de la surintendance. Imaginé depuis 50 ans, le Musée de Stabia pourrait finalement bénéficier d’un cadre à la hauteur de sa collection et faire ainsi connaître le palais des Bourbons.

Ces beaux projets souffrent pourtant d’un manque de communication ! Hormis notre source (Ansa, agence de presse italienne), impossible de trouver des informations concernant l’exposition qui a lieu actuellement : ni le site de la surintendance, ni celui de la mairie, ni la presse locale ne parlent de cet événement qui pourrait pourtant intéresser nombre de touristes.

« Dal buio alla luce », ouvert tous les matins de 9h à 14h du lundi au vendredi, entrée libre jusqu’au 30 septembre 2014 à la Reggia Quisisana à Castellammare di Stabia (Naples).

Légende photo

Reggia di Quisisana, Naples - © Photo Mentnafunangann - 2014 - Licence CC BY-SA 3.0

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque