Mercredi 23 octobre 2019

Plusieurs acteurs du monde de l’art cités dans l’enquête des « Panama Papers »

Par Nathalie Eggs · lejournaldesarts.fr

Le 8 avril 2016 - 392 mots

PARIS [08.04.16] – L’organisateur de salons GL Events figure parmi les entreprises et particuliers cités dans l’affaire «Â Panama Papers », aux côtés du Français Jacques Glénat, propriétaire de la maison d'édition de bande dessinée, du Russe Dmitri Rybolovlev ou encore de Chen Dongsheng, fondateur de la maison de ventes aux enchères China Guardian.

De nombreux particuliers et entreprises sont cités dans le cadre de l’affaire dite « Panama Papers » révélée par un consortium international de médias dont le journal Le Monde. Certains acteurs du monde du marché de l’art seraient concernés.

GL Events, spécialisé dans la logistique d’évènements culturels et sportifs, notamment organisateur de la foire Docks art fair et propriétaire de la Sucrière à Lyon est cité dans cette affaire. La société lyonnaise aurait acquis dans les années 1990 une société basée aux îles Vierges britanniques lui permettant de décrocher une licence pour s'implanter à Dubaï, selon Le Monde, repris par l’AFP.

Le propriétaire de la maison d'édition de bande dessinée Jacques Glénat aurait également eu recours à une société domiciliée aux Seychelles, pour acheter notamment des œuvres d'art. Il aurait décidé de la fermer quand les îles Vierges britanniques ont obligé en 2014 les sociétés à indiquer les noms de leurs actionnaires, relate encore l’AFP.

L’oligarque russe Dmitri Rybolovlev, propriétaire de l'AS Monaco et collectionneur d’œuvres d’art est aussi impliqué. Très médiatisé à la suite du litige avec le marchand et propriétaire de ports francs Yves Bouvier, Dmitri Rybolovlev aurait dissimulés des actifs dans des sociétés offshore implantées dans les îles Vierges britanniques afin de les mettre hors de portée de son ex-femme, Elena Rybolovleva, au moment de leur divorce, entamé en 2008. « L’ex-épouse estime que 720 millions de francs suisses (660 millions d’euros) ont été placés dans ces sociétés, notamment sous la forme d’œuvres d’art, dont des Modigliani et des Picasso », relate Le Monde.

En Chine, d’où sont issues près d’un tiers des entreprises dont s’occupe le cabinet Mossack Fonseca, précisait La Matinale du Monde du 7 avril, le nom de Chen Dongsheng, le petit-fils par alliance de Mao Zedong, est également cité. Fondateur de la maison de ventes aux enchères China Guardian et vice-président de l’association chinoise des opérateurs de ventes aux enchères, Chen Dongsheng aurait créé une société offshore baptisée « Keen Best International » dans les îles vierges britanniques dont il était le seul actionnaire, selon le consortium journalistique.

Légende photo

Le collectionneur Dmitri Rybolovlev © Photo Francknataf - 2012 - Licence CC BY-SA 3.0 

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque