Mardi 11 décembre 2018

Plus d'un million de dollars pour un artiste iranien

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 4 mars 2008 - 326 mots

DUBAÏ (ÉMIRATS ARABES UNIS) [04.03.08] – Au cours d’une vente d’œuvres contemporaines d’artistes du Moyen-Orient, organisée à Dubaï, une toile d’un peintre iranien a pour la première fois franchi le cap du million de dollars.

Farhad Moshiri'Love' (2007)176 x 155 x 8 cm

La vente d’œuvres d’artistes contemporains du Moyen-Orient, organisée par Bonhams, à Dubaï, a connu un réel succès. Avec moins de 6 % d’invendus, cette vacation aura généré plus de 13 millions de dollars (8,55 millions d’euros) de chiffre d’affaires, soit le double de ce qu’en attendait la maison britannique de ventes aux enchères.

Un succès qui tient en particulier à l’intérêt suscité pour Farhad Moshiri. Love, la toile (acrylique et cristaux de Swarovski sur panneau en fibre de bois) signée au revers en anglais et en farci, de ce peintre iranien, né à Shiraz en 1963, a en effet été adjugée 900 000 dollars, soit 1,048 millions de dollars frais compris (973 000 euros). Une première pour un artiste du Moyen-Orient.

A l’instar de ce jeune Téhéranais, les peintres iraniens ont fortement marqué de leur empreinte cette adjudication. Le second meilleur prix a ainsi été obtenu par une œuvre de Charles Hossein Zenderoudi, acquise 504 000 dollars (331 000 euros) et le troisième par Parviz Tanavoli dont le poète et l’oiseau a été adjugé 480 000 dollars (315 000 euros). Les artistes pakistanais et indiens n’ont pas été en reste. Le joueur de polo de Gulgee’s a ainsi trouvé preneur à 336 000 dollars (221 000 euros) et The Elder de Francis Newton Souza, est parti à 456 000 dollars (300 000 euros).

Un succès qui conforte l’engouement du public pour ce genre pictural et qui pourrait permettre à Dubaï de prétendre jouer un rôle important sur la scène mondiale du marché de l’art. Pour preuve, après Moscou et Hong-Kong, les deux leaders du secteur, Christie’s et Sotheby’s, s’intéressent de plus en plus à cette ville des Emirats Arabes Unis qui organise, en mars, sa seconde foire d’art contemporain. (source www.bloomberg.com)

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque