Mardi 10 décembre 2019

Plus de trente œuvres saisies au cours d’une perquisition à l’Institut Wildenstein à Paris

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 3 février 2011 - 307 mots

PARIS [03.02.11] – Le Point rapporte que la police a saisi une trentaine d'œuvres d'art « disparues ou volées » lors d’une perquisition menée à l’Institut Wildenstein en janvier 2011. L’Office central pour la lutte contre le trafic des biens culturels a entre autres, découvert un tableau de Berthe Morisot.

Le Point révèle qu’une trentaine d’œuvres d’art considérée comme « disparues ou volées » ont été saisies à l’Institut Wildenstein, à Paris, en janvier 2011. Les enquêteurs de l'Office central pour la lutte contre le trafic de biens culturels (OCBC) agissaient dans le cadre d'une information judiciaire ouverte pour « recel ». Les pièces, à « l’origine douteuse », avaient été auparavant photographiées, en novembre 2010, au cours d’une précédente enquête menée par l'Office central pour la répression de la grande délinquance financière (OCRGDF) sur la succession Wildenstein. Au cours de la première perquisition, les enquêteurs avaient réalisé un inventaire de la salle des coffres, c’est en analysant les photographies que l’origine de certaines pièces a attiré leur attention.

D’après Le Point, les policiers ont alors repéré plusieurs oeuvres, dont une huile, de la peintre impressionniste Berthe Morisot, estimée à 800 000 euros, une œuvre qui avait disparu en 1993, lors de la succession d’Anne-Marie Rouart. Guy Wildenstein a été l’exécuteur testamentaire de la propriétaire de l’œuvre. Yves Rouart, un des co-héritiers de la dernière propriétaire connue de cette oeuvre, a alors porté plainte contre X pour « recel de vol » . C’est le dépôt de cette plainte qui a entraîné l'ouverture d'une nouvelle enquête, début janvier 2011.

L'Institut Wildenstein

Extrait du site internet www.wildenstein-institute.fr :

Grâce à un fonds documentaire rassemblé avec rigueur et méthode depuis des décennies, d’une richesse sans égale, le Wildenstein Institute est devenu un centre de recherche en histoire de l’art qui diversifie son activité entre la mise à jour constante de sa bibliothèque et la publication de catalogues raisonnés et critiques.

Légende photo

Une bibilothèque - 2009 - Photo Heurtelions - Licence CC BY SA 3.0 

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque