Plus de 80 œuvres supposées être de Dali saisies par la police espagnole

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 23 janvier 2009

MADRID (ESPAGNE) [23.01.09] – La police espagnole a saisi plus de 80 œuvres d’art supposées être de Dali. Elles avaient été acheminées depuis la France afin d’être vendues. Un français a été arrêté.

La police espagnole vient de mettre la main sur 81 œuvres supposées être de l’artiste surréaliste Salvador Dali. Les œuvres, qui provenaient de France, étaient sur le point d’être mises en vente dans un hôtel d’Estepona, dans le sud de l’Espagne. La police ne se prononce pas sur l’authenticité des œuvres – lithographies, textiles, couverts, sculptures et bas reliefs – mais affirme qu’un partie pourraient être véritables et provenir d’un vol, « selon les archives d’Interpol ». En effet, certaines pièces pourraient provenir d’une œuvre sérigraphiée de Dali dont certaines avaient été déclarées volées en Espagne, Belgique, France et aux Etats-Unis. L’une des œuvres saisies est un éléphant de près de trois mètres de haut qui était mis en vente pour 1,2 millions d’euros.

Le marchand français qui organisait l’exposition a été interpellé pour « falsification de documents et escroquerie » . En effet, la police a également saisi « une vingtaine de certificats d’authenticité supposés » pour des sculptures attribuées à Dali. C’est désormais à la Fondation Gala Salvador Dali de certifier que les numéros de série des œuvres saisies par la police correspondent bien à des œuvres qui ont été volées.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque