Pierre Curie nommé au Musée Jacquemart-André

Par Vincent Noce · lejournaldesarts.fr

Le 28 juillet 2015 - 351 mots

PARIS [28.07.15] - L’Institut de France a selon nos informations choisi la semaine dernière Pierre Curie pour succéder à Nicolas Sainte Fare Garnot comme conservateur d’un de ses fleurons, le Musée Jacquemart-André.

Pierre Curie, 55 ans, conservateur en chef de la filière peinture du département restauration au Centre de recherche et de restauration des musées de France (C2RMF), prendra son poste le 1er janvier prochain. Après 23 ans, Nicolas Sainte Fare Garnot prend sa retraite au terme du plus long mandat jamais exercé dans la maison depuis son ouverture en 1913.

Pierre Curie dirige La Revue de l’art, la meilleure revue d’histoire de l’art française, fondée par André Chastel en 1968. Il est l’auteur avec Ségolène Bergeon d’un ouvrage de référence, Peinture & dessin, vocabulaire typologique et technique, paru en deux volumes en 2009 aux Editions du patrimoine. Au C2RMF, installé au Louvre, il a su depuis 2007 présider à des campagnes extrêmement délicates, sur des chefs-d’oeuvre de Rembrandt ou de Vinci. Il a fait ses débuts à l’Inventaire général, en province puis à Paris où il fut responsable des tableaux, avec un passage au Petit Palais de 1991 à 1995 comme conservateur de la peinture de la seconde moitié du XIXe siècle.

Fils d’un égyptologue renommé, professeur à la Sorbonne, Nicolas Sainte Fare Garnot est resté fidèle à l’enseignement reçu de Jacques Thuillier et d’Alain Erlande-Brandenburg. Il en a conservé un tropisme pour la peinture française, de Philippe de Champaigne à Jacques-Louis David, auxquels il a consacré des expositions en son musée. A son arrivée, en 1993, l’hôtel particulier du boulevard Haussmann était fermé. Il a su respecter l’esprit des lieux et de la collection formée par Jacques André, héritier d’une fortune bancaire du second Empire, et son épouse Nélie Jacquemart. Cette dernière avait légué l’hôtel où elle vécut jusqu’à ses derniers jours, à la condition qu’il soit ouvert au public.

Le musée, géré depuis vingt ans par la société Culturespaces, abrite une librairie et un restaurant plein de charme. La prochaine exposition sera consacrée à la « Splendeur du portrait à la cour des Médicis », à partir du 11 septembre.

Légende photo

Pierre Curie - Photo D.R.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque