Vendredi 14 décembre 2018

Van Gogh recadré

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 1 juillet 1995 - 266 mots

Des cadres de tableaux de Van Gogh, réalisés par son frère Théo selon les indications du peintre, avaient été remplacés dans les années soixante par des cadres modernes. Aujourd’hui, les Musées Stedelijk et Van Gogh essaient de réparer l’erreur commise à l’époque.

AMSTERDAM - Dans les années soixante, Willem Sandberg, alors directeur du Stedelijk Museum d’Amsterdam, décida qu’il était temps de donner aux toiles de Van Gogh des cadres plus conformes au goût contemporain. Il fit retirer les toiles de leurs cadres d’origine pour les remplacer par de nouveaux.

Les toiles ainsi privées de leur cadres n’appartenaient pas toutes au Musée Stedelijk. Certains tableaux de la collection de Vincent Willem Van Gogh, fils de Théo, se trouvaient à cette époque en prêt au musée d’Amsterdam. Mais Vincent Willem Van Gogh aurait récemment déclaré que "non seulement il approuvait l’initiative de Willem Sandberg, mais que c’est sur sa suggestion que celui-ci avait agi".

Les cadres commandés par Théo sur les indications de Vincent étaient très grands, très simples, avec un mince profil interne, et certains d’entre eux étaient peints en harmonie avec les couleurs des toiles. Les cadres de Willem Sandberg sont fonctionnels, et leur sobriété correspond à une époque où l’art haïssait les cadres, les considérant comme des objets bourgeois et réactionnaires.

Comme il est impossible de récupérer les cadres d’origine, la direction actuelle du Stedelijk Museum a demandé à l’artiste Marien Schouten de dessiner un projet pour une nouvelle forme de cadre. Le Musée Van Gogh, de son côté, a une autre approche et fait réaliser des cadres aussi fidèles que possible aux cadres originaux.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°16 du 1 juillet 1995, avec le titre suivant : Van Gogh recadré

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque